Stocker des données sans polluer, le nouveau défi suédois

Rédigé par Alan, le 16 Mar 2015, à 23 h 57 min

Parmi les enjeux environnementaux actuels, la consommation d’électricité et la chaleur dégagée par les serveurs dans les centres de traitement de données sont très importantes. Un centre en Suède, EcoDataCenter, affirme être le premier data center à énergie positive. Internet zéro carbone, c’est peut-être pour demain.

La Suède accueille le premier data center à énergie positive du monde

Outre les composants servant à fabriquer les objets électroniques, une bonne partie de la pollution provient des données. Comprendre par là l’échange des données (quand vous faites une recherche, consultez un site internet etc.) mais également le stockage des données : internet est en réalité polluant.

D’où l’importance de tendre vers des technologies les plus vertes possibles et notamment des bâtiments à énergie positive. A l’heure actuelle, la plupart des technologies les moins polluantes restent en réalité encore trop polluantes, d’où l’intérêt d’un nouveau projet.

bureau-ordinateur-portable-travail-objet-electronique-internet-pollution-01

 

Il faut savoir que les centres de données sont par essence polluants, à la fois pour l’eau, l’énergie et qu’ils rejettent de la chaleur. Cerise sur le gâteau, ils sont plus de trois millions dans le monde.

Un centre de données zéro pollution, c’est possible ?

C’est l’idée développée en Suède. Jusque là les grands groupes travaillent sur les énergies renouvelables, les économies d’eau, le refroidissement par open-air, de manière à faire baisser leur empreinte carbone et tendre vers le neutre.

bureau-ordinateur-portable-travail-objet-electronique-internet-pollution-02

Le nouveau centre, suédois, appelé EcoDataCenter, serait le premier à énergie positive. Le projet a été conçu par Falu Energi, Vatten et EcoDC AB, et alimenté par le centre de Falun : énergie éolienne, énergie hydraulique et énergie solaire. Pour le refroidissement, la température naturelle joue grandement et permet donc l’open-air.

Le centre de données aura également des plantes sur les toits de manière à garder les bâtiments frais, surtout pour l’été. Trois bâtiments sont prévus, le premier étant planifié pour 2016.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Energie renouvelable d’accord, mais propre, absolument pas, la plus grande partie de l’énergie de ce data center provenant du la combustion de charbon.
    ->brûler du charbon = beaucoup de particules fines et de CO2.
    Je serais bien curieux de savoir comment ils ont déduit qu’ils auraient une empreinte carbone négative sur ce projet.

  2. article perfectible … en recherchant l’info, on constate que l’essentiel vient de la biomasse,
    le solaire-éolien ne pouvant assurer la continuité
    et l’hydraulique du cours d’eau de Falun ne semblant pas pouvoir alimenter à elle seule un data centre.
    Il reste que cela constitue un banc d’essai de Smart-Grid grandeur nature pour Schneider Electric !

  3. Article intéressant. Un peu plus de détails techniques sur les solutions adoptées sera intéressant si vous en avez. Certes, des chiffres seraient bienvenus pour continuer les échanges, mais l’article annonce cette création de datacenter ; ce n’est pas une description de fond.
    Monsieur Ferret, puisque vous êtes de la partie sur les data centers et que vous êtes donc touché directement par l’impact écologique de ces installations, peut-être pouvez-vous nous éclairer, au-delà des services que rend votre entreprise techniquement, sur les façons dont vous prenez ces questions environnementales à bras le corps. Insulter un article ne fait aucunement avancer la compréhension de quiconque. Merci pour vos éclairages chiffrés, choix techniques (architecturaux, récupération d’énergie, etc) si vous voulez bien nous en faire part, ce qui sera sûrement constructif.

  4. Il est vraiment désolant que ConsoGloble que j’aime bien se ridiculise en publiant ce genre d’article
    Lire ça dans une discipline que je connais très bien m’inquiète particulièrement sur la fiabilité des sujets publiés pour lesquels je ne suis pas expert
    Pitié, vérifiez vos sources et n’écrivez pas n’importe quoi

    • Alan

      Deuxième commentaire tout aussi sympathique sans la moindre explication : si vous voulez apporter des informations sur le sujet, compléter l’article, n’hésitez pas.

  5. Article à courte vue !!!
    Vous rasez gratis en promo ?
    Bref : ridicule, apprenez quelques chiffres et évitez d’écrire n’importe quoi

    • Alan

      Pourriez-vous éventuellement apporter un peu d’eau au moulin en étayant vos propos ? L’article n’a pas la prétention d’être une synthèse complète sur le sujet, il ne fait qu’annoncer la création de ce data center.

Moi aussi je donne mon avis