Une centrale de cogénération biomasse à Angers

Rédigé par Annabelle, le 8 Mar 2013, à 16 h 06 min

Cogénération biomasse

Les municipalités ne manquent pas d’initiative pour lutter contre le réchauffement climatique. La ville d’Angers par exemple a choisi la biomasse pour chauffer une partie de son quartier le plus important, la Roseraie. Pour ce faire, elle vient tout juste d’inaugurer sa centrale de cogénération de biomasse.

La biomasse, 1ère source d’énergie renouvelables

copeauxLa biomasse désigne l’ensemble des matières organiques pouvant être utilisées comme source d’énergie durable. Ces matières organiques comme le bois, ses sous-produits mais aussi les déchets organiques, etc. se caractérisent par leur capacité de stockage de l’énergie solaire grâce à leur processus de développement utilisant la chlorophylle. L’utilisation des biomasses n’a pas d’impact sur l’effet de serre car le CO² produit par la combustion des bioénergies est absorbé par les végétaux pour leur croissance. C’est pour cette raison que la biomasse est la première source d’énergie renouvelable produite en France, devant l’énergie hydraulique, éolienne et géothermique.

La ville d’Angers pour lutter contre les GES a opté pour l’installation d’une centrale de cogénération, en remplacement de son ancien système d’incinération des ordures ménagères datant des années 1970.

Chaleur et électricité à partir du bois

biomasseAngersLa cogénération consiste à produire à partir d’une même installation et en même temps de l’énergie thermique, autrement dit, de la chaleur et de l’énergie mécanique, c’est à dire de l’électricité. Ainsi, à partir d’un même combustible, on produit du chauffage et de l’eau chaude ainsi que de l’électricité qui est ensuite revendue à ERDF, ou consommée par l’installation.

La centrale de cogénération biomasse d’Angers qui vient tout juste d’être inaugurée fonctionne à partir de copeaux de bois. Sa puissance de 23 MW lui permet de fournir de la chaleur à 14 000 logements du quartier de la Roseraie et produit suffisamment d’électricité pour la consommation de 18 000 foyers.

« La mise en place d’une chaufferie à bois pour le quartier de La Roseraie est un projet très ambitieux, qui embrasse de nombreux volets de notre politique. Il est à la fois respectueux de l’environnement, puisqu’il utilise une source d’énergie renouvelable, socialement juste, puisqu’il permet de contenir l’évolution de la facture énergétique de l’usager, et économiquement intéressant, puisqu’il développe la filière du bois », explique Jean-Claude Bachelot, adjoint de la Ville en charge des bâtiments.

Grâce à cette centrale, la ville fait passer sa part d’énergies renouvelables de 2 à 15 % dans l’alimentation des bâtiments municipaux. Un modèle à suivre !

Source : batiactu Angers fait le choix de la cogénération ; site de la ville d’Angers www.angers.fr

*

Je réagis

Sur la biomasse :

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. c’est un model à suivre pour la protection de la nature car notre survie dépend de cette nature.
    Je remarque qu’il n’aura plus de déchets organiques dans les sites d’incinération et c’est bénéfique vue la production de l’électricité que cela engendre.
    Ce projet doit être le rêve de toute l’humanité

Moi aussi je donne mon avis