Dentiste, gaz, allocations familiales… : tout ce qui change au 1er avril 2019

Les prix du gaz baissent, les montants des allocations familiales augmentent, les prothèses dentaires deviennent plus abordables… : voici le lot des changements du 1er avril 2019.

Rédigé par Anton Kunin, le 1 Apr 2019, à 11 h 40 min

Les Français pourront se faire soigner et payer leur gaz moins cher. En revanche, la « prime Macron » prend fin.

Le prix du gaz en baisse

Le tarif réglementé du gaz baisse au 1er avril 2019. Pour les ménages qui se chauffent au gaz, la baisse sur la facture est de 2,2 %. Elle est de 0,7 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, et de 1,3 % pour ceux qui l’utilisent pour la cuisson et l’eau chaude.

La baisse du prix d’achat du gaz en gros profite aux consommateurs. ©BLACKDAY

Cette baisse offerte aux consommateurs s’explique par la baisse des prix d’achat sur le marché de gros.

Prothèses dentaires et perruques

Première étape dans la mise en place du « reste à charge zéro » : les prix des prothèses dentaires sont plafonnés à partir du lundi 1er avril 2019. Car, conformément à l’accord entre le ministère de la Santé, les syndicats de dentistes et les complémentaires, ces dernières ne prendront en charge que les prothèses faisant partie d’un « panier de soins » économique.

Ce plafonnement est donc indispensable pour la mise en place de leur remboursement intégral au 1er janvier 2020. Quant aux dentiers, certains seront pris en charge à 100 % à compter du 1er janvier 2021.

Le prix des prothèses dentaires est plafonné à partir du 1er avril © Dmitry Kalonovsky

Les femmes atteintes d’un cancer seront mieux voire intégralement remboursées pour l’achat de certaines perruques à compter du 2 avril. Elles bénéficiaient jusqu’ici d’un remboursement forfaitaire de 125 euros. 3 cas de figure sont prévus :

  • Les prothèse capillaires de classe 1 (en fibres synthétiques) : leur prix sera plafonné à 350 euros et le remboursement sera de 100 %.
  • Les prothèse capillaires de classe 2 (minimum 30 % de cheveux naturels) : leur prix sera plafonné à 700 euros et le remboursement ne pourra dépasser 250 euros.
  • Au-delà de 700 euros, aucun remboursement ne pourra être réclamé.

Prestations sociales : du mieux pour votre pouvoir d’achat

C’est également au 1er avril 2019 qu’est revalorisée de 0,3 % la base de calcul des allocations familiales, ainsi que certaines prestations sociales liées à l’invalidité et au décès, à savoir les pensions d’invalidité, les prestations versées au titre des accidents du travail et des maladies professionnelles, la majoration pour aide constante d’une tierce personne et le capital décès.

L’allocation supplémentaire d’invalidité, la couverture médicale universelle complémentaire (CMU-C) et l’aide médicale d’État (AME) sont quant à elles revalorisées de 1,6 %.

La « prime Macron » prend fin

La « prime Macron », versée par certaines entreprises suite à l’appel du président de la République le 10 décembre 2019, vient de prendre fin le 31 mars 2019. Dans le cadre de ce dispositif exceptionnel, sur la base du volontariat, toute entreprise désireuse de gratifier ses salariés pouvait leur verser une prime défiscalisée et « désocialisée ».

Les entreprises qui ne l’ont pas fait, ne pourront donc plus gratifier leurs salariés sans que cette prime ne soit amputée d’impôts et de charges sociales. Au total, dans le cadre de ce dispositif, plus de 1 milliard d’euros ont été versés aux Français par les entreprises sur leurs fonds propres.

Illustration bannière : Femme chez le dentiste – © Iakov Filimonov
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis