Carton rouge aux cendriers des gares SNCF de Marne-la-Vallée – Chessy

La SNCF a installé des bacs collecteurs de mégots aux entrées de la gare RER et TGV de Marne-la-Vallée Chessy, jusqu’ici rien de surprenant. L’ONG Sea Shepherd, qui a relevé un problème de taille : ces cendriers ressemble à s’y méprendre à des plaques d’égout.

Rédigé par Valérie Dewerte-Debisschop, le 19 Jul 2019, à 13 h 00 min

L’ONG Sea Shepherd qui milite pour la défense des océans depuis 40 ans dénonce une absurdité repérée à l’entrée des gares RER et TGV de Marne-la-Vallée Chessy.

Cendriers des gares Marne-la-Vallée – Chessy, une fausse bonne idée

En effet, sont installés devant l’entrée des deux gares, onze cendriers géants ressemblant à s’y méprendre à des bouches d’égout. L’ONG a interpellé directement la SNCF sur Twitter afin d’exprimer son indignation et la confusion que ces cendriers peuvent générer dans l’esprit des fumeurs.

En associant les cendriers à des bouches d’égout, le risque est d’habituer les fumeurs à répéter ce geste. Sauf qu’un mégot jeté dans une bouche d’égout va directement à la mer générant des conséquences dramatiques pour l’environnement.

Les bouches d’égout ne sont pas des cendriers ou des poubelles

Les équipes Gares & Connexions en charge de la rénovation et du développement des 3.000 gares SNCF de France ont imaginé ce dispositif de plaque avec panier filtrant, facilitant ainsi la récupération des déchets et plus précisément des mégots jetés en grand nombre à l’entrée des gares.

La SNCF a rapidement réagi sur Twitter en répondant à Sea Shepherd France. Elle a annoncé revoir ce dispositif de collecte de mégots de cigarette dans les meilleurs délais.

C’est l’occasion pour la SNCF de rappeler qu’elle a déployé cendriers de recyclage de mégots Cy-Clope dans plusieurs gares. En 2018, en gare de Marne-la-Vallée, ces cendriers ont permis de récupérer puis recycler 343,90 kg de mégots.

Le mégot de cigarette : un petit déchet lourd de conséquences

  • 2.500, c’est le nombre de composants chimiques dans un mégot.
  • 15 ans, c’est le temps qu’un mégot met pour se dégrader dans la nature.
  • 500 litres d’eau, c’est ce que peut polluer 1 seul mégot.
Illustration bannière : Gare de Marne-la-Vallée Chessy -© Eole99 / Wikimedia commons
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis