Les carabes, ces champions des auxiliaires du potager

Il existe bien des auxiliaires du potager, c’est-à-dire des animaux qui peuvent vous aider à lutter contre les ravageurs de vos plantations. Chez les insectes, les carabes font partie de la catégorie poids lourds !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 14 Mar 2019, à 9 h 30 min

De nombreux insectes peuvent vous aider à mieux produire, comme le cloporte, et à protéger vos cultures contre les agressions d’autres insectes. Les carabes font partie de cette dernière catégorie, faites-vous en des alliés !

Qui sont les carabes ?

La famille des carabes (Carabidae) n’a pas encore dévoilée tous ses secrets et il reste certainement nombre d’espèces encore à découvrir.

Carabe Pterostichus melanarius @ Henrik Larsson

En attendant, une chose est certaine, nombre de représentants de cette famille bien connue de coléoptères sont des alliés précieux du potager et notamment le carabe doré (Carabus auratus).

Les carabes au jardin potager

Présents de mai à juillet, la période de production principale au potager, les carabes sont plutôt actifs le jour. En constante recherche alimentaire, cet animal de 12 à 30 millimètres peut rayonner jusqu’à 70 mètres autour de son lieu de repos.

Le régime alimentaire du carabe

Mais que mangent donc ces carabes pour qu’ils soient de vrais champions du potager ? Bien évidemment, un des animal les plus problématique pour les cultures potagères : les limaces ! Mais non content d’être réellement efficaces contre ces inopportuns baveux, les carabes vont également vous débarrasser des escargots, des doryphores, des carpocapses des pommes et des poires et d’autres encore.

Clou du spectacle, les carabes sont des prédateurs autant au stade larvaire qu’au stade adulte contrairement, par exemple, aux chrysopes dont seules les larves sont prédatrices.

Les carabes ne sont pas les seuls auxiliaires du potager et ne sont pas efficace qu’au potager. Les insectes « auxiliaires de cultures » sont déjà utilisés en bio-contrôle ou sont déjà favoriser en grandes cultures, en viticulture, en maraîchage ou encore en arboriculture. Agriculture intégrée et agriculture de conservation, au-delà de la simple agriculture biologique, ont aussi un avenir à n’en pas douter !

Comment les attirer au potager ?

La méthode la plus efficace pour attirer les carabes dans votre potager consiste, comme bien souvent, à leur créer un milieu de vie propice. Pour cela il faut dans un premier temps qu’ils aient de quoi se nourrir. C’est souvent la partie la plus simple à mettre en place étant donné leur régime alimentaire. Pour cela, une chose est certaine, éviter d’avoir un sol nu et, à défaut d’avoir des choses qui poussent, disposez impérativement un paillage !

Tas de bois pour carabe © smith002

Ensuite, une fois que le couvert est mis, il s’agira de leur donner la possibilité de se reproduire à l’abri et de dormir tranquillement. Un tas de branchage est pour cela idéal. Choisissez des sections de bois de bonne taille (de 4 à 10 centimètres et plus) et ayant de préférence encore leur écorce. Privilégiez les essences de fruitiers et de feuillus en règle générale.

Empilez le tout de manière anarchique sur une surface d’au moins un mètre carré et 60 à 70 centimètres de haut. Une fois la chose faite il ne vous restera qu’à être patient et croiser les doigts pour que les lieux semblent propices aux carabes. Les alentours peuvent malheureusement jouer négativement, mais si vous laissez 2 ou 3 ans ce tas en l’état en rajoutant éventuellement d’autres branchages par-dessus, il y a fort à parier que vous aurez rapidement des occupants.

Comment garder les carabes à vos côtés ?

Faites en sorte d’avoir un couvert végétal un peu partout. Si vous avez une pelouse ou si vos allées ne sont pas pavées ou bétonnées dans votre potager, laissez les plantes pousser jusqu’à 15 centimètres et plus. En faisant cela vous éviterez que les carabes soient repérés par leurs prédateurs – principalement les oiseaux – au moment de leurs déplacements.

N’utilisez plus d’anti-limaces chimique, même autorisés en agriculture biologique. Ces anti-limaces, une fois ingérés par les limaces, tuent aussi les carabes (mais également les lézards, les chats, etc.) qui s’attaqueraient à elles !

Cela prend toujours du temps et au début une perte de production. Mais, par la suite, vous pourrez enfin produire réellement naturellement !

Illustration bannière : Carabe doré © Pavel Krasensky
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. le remède seul pour avoir une terre riche et vivante: la permaculture.

Moi aussi je donne mon avis