Le béton cellulaire pour l’isolation thermique

Rédigé par Alan, le 19 Jan 2013, à 15 h 41 min

Le béton cellulaire est un mélange de ciment, de gypse, de chaux, de sable et d’aluminium utilisé comme agent d’expansion. L’ensemble de ces matériaux forme un mélange microporeux qui est parfaitement isolant : il contient en effet jusque 80 % d’air.

Les particularités du béton cellulaire

betoncellulaireaGrâce à ses millions de bulles d’air, le béton cellulaire est l’un des meilleurs isolants naturels. Très sollicité dans les pays d’Europe du Nord, le béton cellulaire se constitue une place sûre dans l’Hexagone depuis quelques années.

Selon les bétons cellulaires on obtient un lambda de 0.16 à 0.33 (la laine de verre qui est déjà un bon isolant a un lambda plus élevé). Par ailleurs, c’est un matériau qui est recyclable et est élaboré à partir de matières premières abondantes.

Manipulation et pose

Étant donné leur faible densité, les parpaings de bétons cellulaires sont facilement manipulables et occupent une plus grande surface pour un même poids, ce qui divise par deux la durée de la pose.

Le béton cellulaire est également un bon régulateur d’hygrométrie, il permet de laisser passer la vapeur d’eau de l’intérieur vers l’extérieur. Il est peu attaquable car est essentiellement formé de matières minérales. Il est aussi ininflammable, indéformable et imputrescible.

Les inconvénients du béton cellulaire

betoncellulairecLe béton cellulaire présente tout de même quelques inconvénients : il ne permet pas une isolation phonique suffisante sans isolant complémentaire. Il est aussi moins résistant à l’usure mécanique et est plus friable qu’un béton traditionnel.

Sa pose nécessite aussi un temps de séchage important, ce qui augmente les coûts de main d’œuvre par rapport à un bâtiment en bois, par exemple.

De plus, sa production est très technique et ne peut pas être réalisée par toutes les entreprises, ce qui augmente l’empreinte carbone du matériau.

Enfin, son coût est assez élevé pour un béton (100 euros par mètre carré) mais il ne nécessite pas d’isolation thermique supplémentaire ce qui au final équilibre la balance.

> Suite : Du béton cellulaire pour isoler sans polluer

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

19 commentaires Donnez votre avis
  1. “Selon les bétons cellulaires on obtient un lambda de 0.16 à 0.33 (la laine de verre qui est déjà un bon isolant a un lambda plus élevé)”.

    La laine de verre a un lambda de 0.04.
    + le lambda est faible meilleur est l’isolant.
    Le béton cellulaire est donc bien moins bien moins bon isolant thermique que le béton cellulaire.

  2. Pour faire une petite extension de ma maison, j’hésite entre :
    1- brique traditionnelle avec doublage laine de verre de10 cm ou
    2- béton cellulaire.
    Quelle épaisseur du BC pour la même performance thermique ?
    Qui peut me conseiller ?

  3. m6 de vos info sur le béton cellulaire

  4. mérci a vous

  5. Bonjour
    Qui a ecrit cet article sur le beton cellulaire? ou a t il pris ces informations?
    ATTENTION !!!
    C est pleins d erreurs…
    Pour avoir une bonne information sur le beton cellulaire allez sur Ytong.fr et ou sur construction.fr
    Vous y trouverez toutes les bonnes informations et les tests certifies pas le CSTB et la norme NF

    • Alan

      Pub gratuite de votre part pour certains sites, mais sinon pourriez-vous un peu préciser peut-être où se situent les erreurs pour que nous corrigions ?

  6. Cherche artisan macon pour construire abri de jardin avec béton cellulaire.me contacter par email.

  7. Oui j’ai construit ma maison en siporex et je suis très content,elle a a aujourd’hui dix sept ans et tout est parfait.Je recommande a tous de faire pareil .

  8. Je suis agréablement surprise de voir un article sur le béton cellulaire.
    En effet en 1973, avec mon mari, devenu ex… depuis et mes enfants, nous avions fait construire une maison en béton cellulaire. C’était l’entreprise Dumont et Besson, qui n’existe plus depuis qui nous l’avait faite. Je suis en tous les cas entièrement d’accord avec ce qui est décrit dans l’article. L’isolation thermique était sensationnelle. Oui était, car après avoir divorcé, un divorce épouvantable, nous avons été obligée de la vendre et je suis allée vivre en HLM, où j’y suis toujours avec d’énormes regrets, mais le monde actuel nous trouve assez riche pour payer un mois de salaire, mais pas assez pour avoir un crédit maison…
    Cette maison est restée mon grand regret, avec une cheminée dans le salon-salle à manger, la maison était entièrement chauffée avec du bois et c’était une chaleur saine et extrêmement agréable l’hiver.
    Lorsque je suis arrivée en HLM, mes charges de chauffage ont fait un bond en avant par rapport à ce que le chauffage me coûtait à la maison : 4 fois plus cher, mais il n’y fait pas aussi chaud.

    • Lorsque je parle de : “”””mais le monde actuel nous trouve assez riche pour payer un mois de salaire, mais pas assez pour avoir un crédit maison…””””
      il s’agit d’un mois de salaire d’impôts sur le revenu…

    • Bonsoir,

      Je viens de voir que vous avez eu une maison Dumont Besson ( désolée pour votre divorce ) et j’aimerais savoir si vous avez fait des travaux à l’intérieur surtout concernant le séjour ( agrandissement de celui-ci ) si oui pouvez vous me dire si cela n’a pas posé de problème au point de
      vue du plafond . Merci pour votre réponse car j’ai moi-même une maison Dumont Besson construite
      en 1973.
      Cordialement,

    • Janine, vous souvenez vous de l’épaisseur des murs de votre maison Dumont et Besson? Je suis sur le point d’acquérir une maison Dumont et Besson de 1970, les propriétaires sont DCD et les enfants ne savent rien sur cette construction. Il nous disent que c’est un préfabriqué, et en effet les murs meme en béton cellulaire, sont minces, je dirai 10cm… Est-ce que c’était le cas de votre maison? Est-ce que toutes les maisons étaient faites pareil? La notre a un plancher en agloméré, est-ce un problème pour l’isolation?

  9. De rien ! 🙂

  10. bonjour
    D’accord 100% avec K6. Peut on avoir des détails sur la technique de production du béton cellulaire et son énergie grise ?. Quand je lis que c’est l’un des meilleurs isolants NATURELS, ça sent la pub, et quand je lis que c’est un meilleur isolant que la laine de verre, ça laisse supposer que la laine de verre est aussi un isolant naturel ? La RT2012 ne prend pas en compte l’énergie grise, dommage en 1300 pages d’occulter ce problème.

  11. Bonjour

    “mais il ne nécessite pas d’isolation thermique supplémentaire ce qui au final équilibre la balance.”

    Faux, avec la RT2012 le monomur (brique ou BC) a disparu. Le poste isolation est devenu obligatoire, tant pour assurer une performance thermique suffisante que pour passer les tests. Le problème des monomurs est que le rendu est bien meilleur sur le papier que dans la réalité (après les cassures, fissures, obligations de rendement des chantiers…)

    Donc pour gagner en performance et économiser sur les coûts les constructeurs abandonnent les monomurs, puisqu’il faut faire une isolation de toute façon autant payer moins cher le matériau.

    Sans parler de l’inertie, de l’ITE et des ponts thermiques…

    • Alan

      Bonjour,
      exact, je vais inclure vos précisions dans l’article, je vous remercie de ces remarques.
      Bonne journée !

    • J’adore votre site mais, je tenais à réagir sur cette article. Étant maître d’œuvre, je pense un peu connaître le sujet… Je le dis tout de suite, je ne suis ni pour ni contre le béton cellulaire. Je suis pour l’éco-construction et les matériaux sains.

      LE BÉTON CELLULAIRE
      1/ C’est un matériaux écologique : tout les matériaux issus de l’industrie ne peuvent pas être écologique puisqu’il faut de l’énergie pour les fabriquer. C’est la fameuse énergie grise. Sur ce point, le béton cellulaire n’est pas mauvais, meilleur en tout cas que le parpaing, le béton, la brique de terre cuite,…Il est mauvais par rapport à une maison en pisé ou paille auto-construite.

      2/ Le béton cellulaire est meilleur isolant que la laine de verre…Bien sur que non à épaisseur équivalente. Mais, la laine de verre n’est pas porteuse, n’est pas respirante, n’est pas du tout écologique, elle n’a aucune inertie, elle n’isole pas l’été,…donc pas comparable.

      3/ Le béton cellulaire ne répond pas aux exigeance de la rt2012. Pour faire simple, j’en suis à une quinzaine de maison en béton cellulaire et sans apports d’isolants supplémentaire, construites et validées RT2012, proches du passif…Donc Monsieur K6, je crois que vous faites erreur et Delphine aussi.Un point fondamentale est l’épaisseur du béton cellulaire, jamais évoquée ici !

      Je pourrais continuer comme ça longtemps (qualité phonique, inertie, utilisation de l’aluminium,…). Cette article et les commentaires sont truffés d’erreurs, d’oublies et d’inepties. Je rejoins donc christian DEL en vous invitant à creuser le sujet…

Moi aussi je donne mon avis