Banques : les clients ‘fragiles’ pénalisés

Les personnes ayant des difficultés à gérer leur budget ou de faibles revenus (ou les deux), sont particulièrement pénalisées par les frais bancaires.

Rédigé par Anton Kunin, le 7 Feb 2017, à 10 h 33 min

Les plus sensibles à l’augmentation des frais bancaires et les moins aptes à passer à une banque en ligne sont les clients en fragilité financière. Ils sont particulièrement touchés par les frais souvent élevés que leur banque leur facture.

Les clients fragiles frappés de plein fouet

Savoir gérer son budget, tout le monde ne maîtrise pas cet art. Beaucoup de Français ont des relations tendues avec leur porte-monnaie. Il s’agit, par exemple, de personnes à faibles revenus qui n’arrivent pas à rentrer dans leurs frais lorsqu’ils règlent des achats indispensables ou bien encore des personnes gagnant assez bien leur vie. Ces derniers ne savent souvent pas prioriser leurs achats ni distinguer ce qui est essentiel de ce qui ne l’est pas. Une chose est sûre : ces deux types de catégorie de personnes sont en situation de fragilité financière. Et ils le sont d’autant plus que les banques facturent à prix fort les dépassements de découvert et les incidents de paiement.

Les clients « fragiles » sont par ailleurs particulièrement pénalisés par l’augmentation des frais bancaires. Selon les calculs de l’association CLCV (Consommation, logement et cadre de vie), les produits bancaires de base souscrits à l’unité et les « packages » dit de base ont subi la plus forte augmentation, soit 1,75 % sur un an. Sur 4 ans, elle a été de 11 %.

banques-clients-argent

Peu de banques ont des offres adaptées aux clients « fragiles »

Toujours selon l’étude de la CLCV, un « petit consommateur » n’a intérêt à avoir un compte que dans l’une des 15 banques référencées, toutes les autres affichant des frais inaccessibles à ce type de public. Par ailleurs, les meilleures offres tarifaires se trouvent toujours du côté des banques en ligne, mais celles-ci sont rarement accessibles aux personnes en fragilité financière. En effet, ces dernières demandent, dans la quasi-totalité des cas, des versements de l’ordre de 1.500 à 2.000 euros tous les mois sur le compte, une somme dont les personnes à faibles revenus ne disposent pas.

L’utilisation d’une banque en ligne implique nécessairement une aisance à utiliser l’ordinateur et donc une certaine autonomie de la part du client.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour , quelles sont les 15 banques référencées svp? merci!

  2. bonjour, votre article est intéressant. connaissez vous des sites qui aident un peu à gérer son budget? j’ai fait et je fais encore parties des personnes « fragiles » qui, bien
    que de catégorie moyenne, ont du mal à prioriser les dépenses et à équilibrer les comptes. merci d’avance, E.B.

    • Bonjour ! Je vous remercie. La Banque de France vient justement de mettre en ligne il y a une dizaine de jours un site intitulé « Mes questions d’argent » : https://www.mesquestionsdargent.fr. Dans la rubrique « Budget », vous trouverez des brochures qui répondent justement à ce besoin.

Moi aussi je donne mon avis