Renoncer à prendre l’avion courte distance pour protéger l’environnement, pour ou contre ?

Une proposition de loi visant à interdire les trajets en avion en France là où un trajet similaire est possible en train a été présentée à l’assemblée afin de réduire la pollution aérienne. Cette proposition pourrait être appliquée dès 2021 si elle était votée. Qu’en pensez-vous ?

Rédigé par Valérie Dewerte-Debisschop, le 18 Jun 2019, à 8 h 00 min

La proposition de loi a été présentée par François Ruffin, député France Insoumise et co-signée par plusieurs autres députés. Ce texte propose d’interdire les vols intérieurs en France à la condition qu’un trajet ferroviaire soit disponible dans un délai identique.

Avion & environnement : l’avion plus polluant que le train

Selon l’éco-calculateur de la direction de l’aviation civile, un aller-retour Paris-Marseille en avion émet 195 kg de CO² par passager. Ce même aller-retour effectué en TGV en émet 4,14, soit près de 50 fois moins.

François Ruffin propose aussi de taxer les billets d’avion et le kérosène, dénonçant le fait que « le maintien sous perfusion de liaisons aériennes par les exonérations fiscales et autres aides publiques est un choix politique écologiquement et socialement injuste ».

La réaction de François de Rugy

Cette proposition d’amendement dans le cadre de la Loi d’orientation des mobilités a été fermement rejetée par François de Rugy. Interrogé sur BFMTV, le Ministre de la Transition écologique et solidaire réplique « Si on interdit tous les vols là où il y a un train qui met moins de 5h, ça veut dire qu’on ne peut plus utiliser l’avion en France. »

A lire aussi Voyager sans avion, la nouvelle tendance de l’écotourisme

L’avion 50 fois plus polluant que le train – © 06photo
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Comme je l’ai lu fort justement dans un quotidien national, surtaxer l’avion pour forcer le consommateur à prendre le train, fera que le trafic routier augmentera. Le prix du train n’est plus compétitif avec la route (avec ou sans rejets polluants).

Moi aussi je donne mon avis