Gare aux arnaques sur la plateforme de revente de vêtements Vinted !

Entre colis renvoyés en changeant l’article qu’ils contenaient et arnaques aux vraies fausses contrefaçons, 60 millions de consommateurs appelle à bien lire les Conditions générales d’utilisation du site Vinted.

Rédigé par Paul Malo, le 21 Oct 2019, à 10 h 16 min

La rançon de la gloire : 60 millions de consommateurs appelle à prendre garde aux arnaques sur la plateforme de revente de vêtements en ligne à succès.

Dix millions de clients sur Vinted, mais quel service clients ?

C’est un véritable carton, typiquement dans l’air du temps : la plateforme de revente de vêtements en ligne Vinted compte aujourd’hui dix millions de clientes et clients en France. Il faut dire que le concept est simple et efficace : revendre en ligne les vêtements que l’on ne porte plus et acheter des vêtements d’occasion, grâce au paiement bloqué sur un porte-monnaie en ligne.

arnaques vinted

Des vêtements vintage sur la plateforme de vente © Leszek Czerwonka

Seul hic : le site né en Lituanie est désormais victime de son succès. Qui dit multiplication des utilisateurs dit aussi arnaques et escroqueries en hausse. C’est ce que signale justement 60 millions de consommateurs. « Vinted est-elle en mesure de fournir un service de qualité et sécurisé à ses utilisateurs ? », interroge l’association. Il faut dire que, selon la Direction générale des finances publiques, elle ne respecte pas les règles anti-fraudes imposées aux places de marché en ligne.

Des colis renvoyés en changeant le contenu

Par exemple, certains acheteurs se servent de la possibilité, offerte par les Conditions générales d’utilisation, de déclarer un article reçu comme non conforme pour en bloquer le paiement. Dans ce cas, l’acheteur n’a qu’à renvoyer l’article au vendeur pour annuler la vente. Mais dans ce colis retour, qui ne correspond qu’à un numéro de suivi sans contrôle du contenu, rien de plus facile que de ne pas renvoyer l’article reçu… Malgré une plainte auprès de la plateforme comme au commissariat, certaines clientes n’ont jamais revu leur robe de marque, et n’ont jamais été payées…

Autre faille de Vinted : pour les produits de luxe, un acheteur n’est pas dans l’obligation de retourner un article au vendeur « lorsqu’il y a de fortes présomptions que l’article est une contrefaçon ». Les escrocs en profitent… Le site se défend en estimant que les escroqueries ne représentent que quelques transactions sur des millions, et affirme recruter au moins 200 personnes pour son service client d’ici à 2020. « Il semble nécessaire que la société se dote d’un service client à la mesure de sa clientèle », juge 60 millions de consommateurs.

Il n’en reste pas moins que Vinted est un bon site Internet pour acheter des vêtements de seconde main : la vigilance est donc de mise concernant les produits de luxe ou de marque, mais pour le reste, on peut largement trouver de quoi se refaire sa garde-robe à petit prix… sans passer par le neuf.

Illustration bannière : Garde-robe vintage – © Armin Staudt
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis