OGM – Des arbres génétiquement modifiés pour une meilleure qualité de l’air ?

Des scientifiques américains ont mis au point des peupliers moins polluants. Une manipulation génétique qui contrarie la nature pour préserver la qualité de l’air. Mais est-ce la seule raison ?

Rédigé par Audrey Lallement, le 10 Jan 2020, à 11 h 30 min

Les peupliers sont des arbres qui produisent beaucoup d’isoprène, un composant clé du caoutchouc qui a un effet négatif sur la qualité de l’air. Des scientifiques américains ont donc mis au point des peupliers génétiquement modifiés moins polluants.

Des peupliers OGM pour des plantations moins polluantes

Les Américains ont la réputation de réaliser des modifications génétiques sur les plantes afin d’optimiser le rendement agricole. Mais ce n’est pas tout ; ils parviennent aussi modifier génétiquement des arbres afin de les rendre moins polluants(1) : c’est le cas des peupliers !

peupliers génétiquements modifiés

Les peupliers servent à faire des biocarburants, du papier et du contreplaqué © TFoxFoto

Selon une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, les plantations de peupliers couvrent 9,4 millions d’hectares à l’échelle mondiale. Or, ces arbres produisent une quantité importante d’isoprène, un composant clé du caoutchouc qui a un effet négatif sur la qualité de l’air.

Rappel

L’isoprène réagit avec d’autres substances contenues dans l’atmosphère. La propagation de ce gaz augmente la durée de vie du méthane, des gaz à effet de serre ainsi que la production d’aérosols et d’ozone troposphérique qui se situe dans les basses couches de l’atmosphère – où nous sommes. L’isoprène contribue donc fortement au réchauffement climatique et à l’appauvrissement de la qualité de l’air.

Afin de réduire les effets négatifs des peupliers sur la qualité de l’air, des scientifiques américains ont donc modifié génétiquement certains de ces arbres. Bien évidemment, ils leur ont laissé leur principale qualité, à savoir leur croissance rapide.

Un arbre aux nombreux atouts

Les chercheurs ont constaté que les peupliers, dont la production d’isoprène était génétiquement supprimée, ne souffraient d’aucun effet néfaste en termes de photosynthèse ou de production de biomasse. Ils poussent aussi bien que les arbres qui produisent de l’isoprène tout en conservant leurs qualités habituelles.

peupliers génétiquement modifiés

Les plantations de peupliers couvrent 9,4 millions d’hectares à l’échelle mondiale © Egeria

Un geste en faveur de la planète ? Probablement. Mais il est intéressant d’apprendre que ces 15 dernières années, la quantité de peupliers a doublé. Ces arbres à croissance rapide servent en effet à fabriquer des biocarburants, du papier, des palettes, du contreplaqué et des meubles. Pas question donc de réduire leur plantation : « Business is business » !

Illustration bannière : Les chercheurs ont réussi à modifier le code génétique des arbres et à supprimer la création d’isoprène chez le peuplier – © Marinodenisenko

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Voilà le type même, de scientifiques dangereux pour l’avenir de l’humanité ; des blaireaux qui veulent juste « mousser » pour être reconnus… À quand la modification génétique de l’hévéa ?

Moi aussi je donne mon avis