Scandale au zoo : les animaux morts finissent dans la forêt

Le zoo d’Amnéville a-t-il, faute de moyens, fait découper et enterrer en pleine forêt ses animaux morts ? Une enquête de France Bleu l’affirme.

Rédigé par Paul Malo, le 5 Dec 2019, à 9 h 39 min

En Moselle, le zoo d’Amnéville est notamment accusé d’avoir enterré certains de ses animaux morts dans la forêt…

Des soucis de gestion en cascade pour le zoo d’Amnéville

C’est une vaste enquête à charge que France Bleu a consacré au zoo d’Amnéville, un haut lieu touristique de la Moselle, mais dont la gestion et les dettes l’ont amené au bord du gouffre. Au coeur de la tourmente, le dirigeant du zoo, Michel Louis, nie pourtant toutes les accusations en bloc. Il est notamment accusé d’avoir listé ses employés dans un fichier non déclaré accompagné de remarques et commentaires explicites. Il est aussi connu pour payer ses salariés de façon très variable, entre salaires étonnamment élevés et paiement en partie en liquide.

zoo amneville

Les eaux usées du zoo d’Amnéville ne seraient pas traitées – capture d’écran Youtube

C’est cette situation financière à problèmes du zoo qui aurait justement amené l’établissement à manquer d’argent pour emmener à l’équarrissage certains des animaux décédés au sein du zoo. Une vrai question quand on sait que ce célèbre zoo accueille 2.000 animaux de 360 espèces différentes. Si France Bleu a souligné dans son enquête que toute maltraitance était exclue, c’est une autre pratique qui pose question.

Des animaux enterrés en pleine forêt ?

En effet, selon certains témoignages, faute d’argent pour l’équarrissage, certains animaux morts auraient été découpés par des employés puis enterrés en toute discrétion en pleine forêt. Une accusation surréaliste, mais pourtant soutenue par un témoignage direct, pour un lion, un puma, un boa… Et même l’éléphante Catarina ! Le directeur du zoo s’inscrit en faux et affirme qu’il peut présenter les différentes factures des équarrisseurs. Mais sur le volet écologique, le zoo est également accusé d’avoir versé directement dans la nature les eaux usées des tapirs, tamanoirs, jaguars, perroquets et manchots, bien qu’elles contiennent parfois des produits détergents tels que le chlore ou l’acide chlorhydrique.

Le cas du zoo, placé en redressement judiciaire, passera devant la chambre commerciale du tribunal de Metz le 18 décembre prochain. Deux repreneurs potentiels seraient intéressés : un fonds d’investissement parisien et des investisseurs locaux. Dans un contexte de conflit social poussé, où pas moins de 120 dossiers d’employés sont entre les mains de la justice, et où même le propriétaire du zoo l’attaque pour se préserver en cas de liquidation, difficile de séparer le vrai du faux.

Illustration bannière : Zoo d’Amnéville – © capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. oh! scandale!dans le monde de oui oui!
    par contre lorsque des cranes humains, fémurs, tibias, sont entassés dans des sacs plastiques de courses, autour des fosses communes trop pleines, cela est regrettable mais normal? en tout cas aucun journaliste ne s’en est offusqué. et ne me dites pas c’est pas vrai, je l’ai vu, placé aux premières loges puisqu’on m’a même demandé de fournir un produit ( type acide) pour réduire le volume d’un fosse à raz bord. certainement un cas isolé me direz vous? avez vous enquêté sur la question?
    c’est fatiguant ces articles sans pudeur, que devient le journalisme?
    quoi de plus normal, qu’un corps qui se désagrège retourne à son origine? ah oui on va me traité de fanatique religieux, car dans la bible il est dit poussière tu nais poussière tu retourneras….mais peut etre que l’article n’est pas ecrit par qq un qui a lu cet ouvrage….

    • ce petit mot pour rajouter: savez vous comment l’acide chlorhydrique arrive dans une bouteille pour etre commercialisée?
      c’est un produit pris dans la nature, créer généralement par des volcans qui se retrouve dans les sols naturellement et qui se filtre et s’élimine par les couches, pierres terres etc…. ah et le pipi d’animaux c’est surement très toxique pour la nature!!!!faut arrêter là les gars!renseignez vous de l’image que vous reflétez et la méfiance que vous porte la population tellement vos délations sont destructrices.

Moi aussi je donne mon avis