Le triste sort des animaux en Indonésie dénoncé par World Animal Protection

Dauphins, orangs-outangs, chiens… L’association World Animal Protection révèle des signes de maltraitance dans les 26 attractions animalières visitées en Indonésie. Elle demande aux touristes de boycotter ces lieux.

Rédigé par MEWJ79, le 3 Jun 2018, à 15 h 30 min

Si pour les touristes, les îles indonésiennes sont souvent des destinations paradisiaques, pour les animaux sur place, le quotidien n’est que souffrance et maltraitance pour satisfaire les visiteurs étrangers. L’association World Animal Protection dénonce cette cruauté dans un rapport.

Des dauphins aux dents limées pour éviter les morsures

L’association World Animal Protection dénonce la cruauté envers les animaux sauvages, souvent considérés comme des attractions touristiques(2), dans un rapport révélé par Slate. Elle pointe notamment plusieurs îles d’Indonésie, destinations idylliques par excellence et souvent prisées par les jeunes mariés pour leur lune de miel.

L’Indonésie, une destination de rêve ? © Intarapong

Mais si c’est le paradis pour les humains, pour les animaux, la vie au quotidien se rapproche plus de l’enfer. Parmi les pires abus dévoilés, il y a celui de dauphins d’un centre marin à Bali. Plusieurs d’entre eux ont eu des dents arrachées ou fortement limées afin qu’ils puissent interagir avec les touristes sans risque de morsure.

Des piscines de dix mètres sur vingt pour quatre dauphins

World Animal Protection de préciser : « Lorsque nous avons posé des questions au personnel, ils ont dit que les dents de ces dauphins ne poussaient pas parce qu’ils étaient élevés en piscine. C’est impossible et il est fortement probable que les dents aient été limées pour empêcher les dauphins de mordre le personnel et les touristes. »

Un dauphin à Bali dans un centre marin © Przemyslaw Skibinsk

« Les dents de deux femelles, et aussi de certains jeunes mâles, avaient été limées et presque complètement aplaties, et certaines semblaient avoir disparu », précise ainsi le rapport. L’association déplore le fait que ces quatre dauphins sont cloîtrés dans une piscine de dix mètres sur 20 mètres, beaucoup trop petite pour eux qui vivent dans des océans ou autres immenses étendues d’eau, au naturel.

Chiens, chats et autres tués en pleine rue dans des marchés pour les manger

Mais ce n’est pas tout. L’association révèle d’autres signes de maltraitance dans les 26 attractions animalières visitées. Des orangs-outangs sont ainsi forcés à faire des selfies avec des touristes, puis bien vite remis en cage. Des éléphants, utilisés pour les balades, enchaînés et aux comportements  répétitifs anormaux, sont encadrés par des hommes portant des fusils. Le directeur de World Animal Protection, Steve McIvor, appelle à boycotter ces lieux et à sensibiliser autour de ces comportements. Pour lui, forcer un animal sauvage à être captif et à avoir des contacts avec les êtres humains est un acte de cruauté.

Des éléphants en Indonésie © Sony Herdiana

Enfin, des militants du groupe Indonésie sans viande de chien ont demandé aux autorités de fermer les marchés d’animaux vivants dans le pays. Selon eux, des milliers de chiens et de chats y sont tués chaque semaine. Une vidéo filmée par leurs soins montre toutes sortes d’animaux brûlés vifs, dont des singes, des chats ou des chauves-souris. Les images les plus choquantes sont celles de chiens tués à coups de matraque puis passés au chalumeau en pleine rue parmi des stands de marché.

Illustration bannière : Un orang-outang en Indonésie – © You Touch Pix of EuToch
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis