Les aliments ultra-transformés liés à une augmentation du risque de mortalité

Une augmentation de 10% de la proportion des aliments ultra-transformés dans l’alimentation est associée à une hausse de 15% de la mortalité, selon des chercheurs français, qui ont analysé les données de près de 45.000 personnes.

Rédigé par MEWJ79, le 13 Feb 2019, à 11 h 40 min

Les aliments ultra-transformés augmenteraient le risque de décès, selon une étude menée entre 2009 à 2017 sur 45.000 Français.

Un lien entre mortalité et aliments ultra-transformés établi

Le lien entre aliments ultra-transformés (plats préparés, lasagnes surgelées, frites, céréales…) et mortalité existe bien, selon une étude publiée par un collectif de scientifiques français(2). Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs ont suivi près de 45.000 Français entre 2009 à 2017. Et leurs résultats sont inquiétants.

Les bons nutriments se font plutôt rares dans les plats surgelés et les autres aliments ultra-transformés © Mateusz Gzik

Ainsi, durant l’étude, les volontaires étaient suivis et tous les six mois : ils devaient répondre à un questionnaire en ligne et renseigner sur ce qu’ils avaient mangé et bu pendant trois périodes de 24 heures. Après sept ans, 602 personnes étaient mortes, dont 219 d’un cancer. Les chercheurs ont alors constaté qu’une augmentation de 10 % de la proportion d’aliments ultra-transformés dans l’alimentation correspondait à une augmentation de 15 % de la mortalité. Un chiffre qui n’a rien d’alarmant mais l’important n’est pas là.

Une augmentation du taux de mortalité

Si les scientifiques précisent que de plus amples recherches sont nécessaires, cette étude a permis de prouver un réel lien entre ces aliments et la hausse de la mortalité. Si les bons nutriments se font rares, certains éléments, eux, sont présents en trop grande quantité dans ces produits : le sel, le sucre, les lipides saturés, des colorants, des conservateurs, des arômes et autres additifs. Tous ont déjà été ciblés pour leurs effets néfastes sur la santé.

Lire aussi : Manger sainement : les principes d’une alimentation équilibrée

Pour rappel, une précédente étude publiée en 2018 dans le Bristish Medical Journal (BMJ), avait déjà suggéré,et ce pour la première fois, un lien entre la consommation de ces produits ultra-transformés et l’apparition de tumeurs cancéreuses. Malheureusement, depuis les années 1980, ces produits de l’industrie agroalimentaire ont envahi les rayons de nos supermarchés.

Illustration bannière : le rayon surgelés d’un supermarché – © wavebreakmedia
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis