En Inde, un aéroport fonctionne exclusivement à l’énergie solaire

Rédigé par Hugo Quinton, le 25 Aug 2015, à 8 h 13 min

A Cochin, dans le sud de l’Inde, l’aéroport international fonctionne depuis le 18 août dernier exclusivement à l’énergie solaire. Pour réussir cet exploit, l’aéroport a eu recours à 46.150 panneaux solaires sur plus de 18 hectares. Ce qui fait de cet aéroport le premier dans le monde a être entièrement alimenté par l’énergie solaire.

L’aéroport international de Cochin, le premier aéroport alimenté à l’énergie solaire

Alors que pour l’année 2014-2015, l’aéroport de Cochin a accueilli près de 6,8 millions de passagers, cette toute nouvelle installation de panneaux solaires permettra une réduction de plus de 330.000 tonnes d’émissions de carbone au cours des 25 prochaines années.

aeroport-inde-energie-solaire

© Cochin International Airport

L’aéroport de Cochin a été le premier en Inde à avoir fait appel à l’énergie solaire en 2013 quand il a mis en place un toit photovoltaïque de 100 kWc sur son terminal d’arrivée. Cette première installation photovoltaïque a été suivie d’une autre de 1 MWc, répartie entre le toit et le sol de son hangar de maintenance des avions.

Une installation prévue pour rendre l’aéroport neutre en carbone

Dévoilé cette semaine, la nouvelle centrale solaire de 12 MWc s’étend sur 18,2 hectares et est composée de plus de 46.000 panneaux solaires photovoltaïques qui sont situés près de la gare de fret. La société responsable de cette opération affirme que la réduction des émissions de carbone au cours des 25 prochaines années est équivalente au fait de planter trois millions d’arbres ou de ne pas rouler sur 1,2 milliards de kilomètres.

Ce projet faramineux a nécessité six mois pour être construit et coûté près de 10 millions de dollars, mais l’aéroport espère un retour sur investissement d’ici cinq ans grâce aux économies enregistrées sur la facture électrique.

aeroport-inde-panneaux-solaires

© Cochin International Airport

Egalement, l’aéroport prévoit une autre installation solaire pour générer plus de puissance que ce qui est nécessaire pour faire fonctionner l’aéroport. Cette dernière sera reliée au réseau électrique et permettrai ainsi de revendre le surplus d’énergie produit par les panneaux solaires au fournisseur de l’Etat de Kerela dont dépend l’aéroport.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Donc 18 ha de panneaux. Au sol ? Laissant une opportunité pour un éventuel usage vivrier de ces espaces ?
    Commençons par exemple à équiper toutes les toitures des grandes enseignes commerciales de nos zones commerciales ; parking compris. Poursuivons avec les stades. Et aussi des toitures agricoles qui permettraient aux paysans de disposer d’une nouvelle source de revenu…

  2. Plus de surfaces de Panneaux que de Piste ?? ça reste un Aéroport ? NON ?

  3. Prenons par exemple sur Cochin !

Moi aussi je donne mon avis