80 % des Français favorables aux loups

Rédigé par Alan, le 27 Dec 2013, à 17 h 07 min

Un sondage révèle que l’image véhiculée par les contes et certains médias est bien loin de refléter la vérité : la plupart des Français sont favorables à la protection du loup.

Loup, y es-tu ? viens là que je te protège !

L’initiative du sondage vient de deux associations pour la défense des animaux : l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) et One Voice. Le constat était que le loup était plutôt malmené d’un point de vue politique, « sous la pression d’extrémistes anti-nature, avec la bénédiction de l’Etat« . Les animaux sont donc parfois chassés, selon les décisions du moment et malgré les lois de protection.

(© CC, Daniel Jolivet)

(© CC, Daniel Jolivet)

Les associations ont donc lancé un sondage avec IFOP de manière à recueillir l’opinion des Français sur ce sujet.

Contre l’éradication d’une espèce protégée

Dans les faits, une majorité des Français souhaite la protection du loup. Ainsi, seuls 6 %, souhaitent son éradication, contre 80 % totalement opposés. 76 % des gens considèrent que le loup a « toute sa place dans la nature en France« . Pourtant le « plan loup » a bel et bien été mis en place, pour 24 loups à abattre.

Le loup n’est pas le seul concerné puisque d’autres espèces protégées comme le vautour ou le bouquetin, sont abattues par l’Etat. 75 % des personnes interrogées trouvent cette action inacceptable et ce parmi un peu toutes les tranches d’âge, même si on peut noter une proportion plus importante des femmes et des jeunes.

L’ASPAS sensibilise les plus jeunes

loup-enfant-aspasAfin de lutter contre les préjugés (non l’homme n’attaque pas l’homme, pas plus qu’il n’a été réintroduit en France), l’ASPAS a mis en place des actions envers les plus jeunes, à destination des écoles, des clubs nature ou d’autres structures d’accueil des enfants.

L’association a donc lancé l’opération « J’aime les loups » pour sensibiliser au respect des espèces protégées et de la biodiversité. L’opération prend la forme d’une exposition de 7 panneaux et d’une documentation pour les enfants et les animateurs. On propose notamment à l’enfant de réaliser une histoire et/ou un dessin mettant le loup en vedette.

Plus d’informations : http://www.aspas-nature.org/8295/jaime-les-loups-laction-de-laspas-pour-sensibiliser-les-enfants/

*

Je réagis

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

18 commentaires Donnez votre avis
  1. Y’a trop d’éleveurs dans ce pays ! On vit dans un déséquilibre environnemental absolu. Y’a autre chose à faire que de produire toujours plus de viande élevée aux antibiotiques. Tuer les loups et saccager toujours plus de nature ne sera jamais la bonne réponse.

  2. Je crois fermement que le seul prédateur sur cette terre est l’homme, il ne cesse d’éliminer tout ce qui vit autour de lui, pollue la terre et trouve toujours à redire sur le monde environnant qui existait bien avant lui!!!! vive les loups, les ours, et animaux sauvages en général!

  3. Bravo à jean luk et georges, je ne suis pas de ces régions mais moi aussi j’approuve et je comprend vos réactions; malheureusement ce sont toujour les gents pas concerné qui se permette de donner des leçons aux autres.

  4. Bonjour à tous.
    Le pire ennemi de l’homme,c’est l’homme……….!!!
    Regardez autour de vous……..!!!
    Bonne journée.

  5. Il est difficile de lutter contre l’imbécilité humaine, tous les animaux ont leur place dans la nature, sinon celle-ci ce dérègle !
    Le plus grand prédateur sur cette terre est l’homme!
    Donc, je suis favorable au retour du loup !

  6. De quel droit divin certains veulent exterminer le loup de nos territoires ? Et quand on aura détruit toute les animaux sauvages pour faire plaisir à quelques lobbies, il ne restera plus qu’à regarder leurs images dans les livres ? C’est scandaleux. Le loup à le droit de vivre lui aussi. On jette l’argent du contribuable par les fenêtres pour faire vivre des parasites qui viennent par millions remplir nos prisons et nos services sociaux et on ne trouve pas les moyens financiers pour laisser vivre une espèce menacée par la bêtise des hommes… quelle honte !

  7. En résumé on tue les bouquetins pour éviter qu’ils ne transmettent des maladies aux moutons (au lieu d’essayer de les vacciner/soigner) et en représailles, les loups bouffent les moutons. et quand on aura tué tous les loups et les vautours, il faudra payer des centaines de smicards pour aller ramasser les carcasses d’animaux morts car elles polluent les nappes phréatiques. Chez nous dans le Tarn il n’y a pas de loups mais il y a des dizaines(centaines) de mouton tués chaque année par des chiens errants et ca tout le monde s’en fout et en plus les éleveurs ne sont même pas indemnisés car ce sont des chiens et nondes loups (ou des ours) qui les ont tués.

    • Pourquoi on régule la population de bouquetin ? pour les épargner EUX aussi, comme les lapins…
      Les loups, entre un bouquetin habile et rapide et un mouton bien gras, ils doivent vite faire leur choix…
      Les vautours, ils sont trop et ne viennent pas d’ici, il me semble qu’ils sont espagnols et affamés pour beaucoup… et quand ils commencent à attendre au cul des vaches pour se délecter de veaux, je pense qu’on est plus dans une logique d’écarissage naturel ou de chaine alimentaire logique.
      Pour ce qui est des chiens errants… c’est une autre histoire qu’il faut suivre tout aussi sérieusement.

  8. C’est la loi de la jungle : « l’imbécile » est le plus fort. C’est le super-prédateur donc c’est lui qui domine sur la planète. Ça se confirme de jour en jour.

    • Alors quelles solutions apportez vous ? Il est peut être question de domination mais surtout de développement durable !!

  9. Le loup est beau… mais il emmerde les dernières personnes qui font des produits de haute qualité…
    Le bouquetin est sympa avec ses grandes cornes… mais il transmet des maladies aux troupeaux…

    Si on ne donne pas toutes les informations à la populasse, on a forcément des chiffres qui représentent bien un monde de bisounours.

    • Et l’homme détruit tous ce que le créateur a mis sur terre au nom de quoi ? du fric! du super fric! de l’hyper fric! quand il n’en restera plus qu’un de chaque espèces on construira une arche pour les protéger et l’histoire se répétera a vitam æternam.
      Bonne année et bonne santé au loup et a tous les animaux de la planète.
      M-Janne

  10. Il est bien connu que les Hommes sont les pires de méga-prédateurs de la terre. En revanche, les loups et d’autres animaux qui on été récemment réintroduits en France méritent de vivre ici au même titre que les vaches et les moutons, et on se doit de les laisser vivre et se reproduire.

  11. Oui pourquoi pas éliminer tous les animaux sauvages et en premier lieu l’homme qui s’installe partout …

    • J’éliminerais pour commencer les anonymes, ça fera de la place !

      Le problème est le même, mais en pire, pour les lions, les tigres, les gentils ours blancs (ces pauvres peluches), les populations qui vivent avec risquent leurs vies, plus généralement celle de leurs enfants.
      Ne pas oublier d’où l’on vient, les populations terrorisées par le loup il n’y a pas si longtemps. Les gens d’aujourd’hui n’ont plus le sens des réalités, les animaux sauvages sont des distractions, des loisirs, des sujets d’intérêt, surtout lorsqu’on va les voir dans des réserves, à l’étranger.

      Un monde de Bisounours avec de gentils animaux. Pas qu’il faille tous les éliminer, mais en faire supporter la charge aux plus faibles, car c’est bien de cela qu’il s’agit avec les bergers, c’est vraiment les mépriser.
      Allez, messieurs les citadins diplômés et mal éduqués, essayez de réellement vivre la vie des bergers, sur le long terme, et on en reparlera.

  12. Ah ! Les animaux sauvages, c’est toujours bien… chez les autres ! Combien parmi les Français seront directement confrontés aux loups ? Très très peu. Et combien accepterez de faire le travail des bergers pour des revenus indigents ? Pratiquement aucun.
    Les citadins sont toujours prompts à imposer des contraintes aux autres, pour leurs petits loisirs, leurs lubies.

    • Entièrement d’accord avec vous, c’est comme l’ours et les vautours dans les Pyrénées, ça fait bien, mais on ne demande jamais l’avis de ceux qui doivent vivre avec et les subir. Evidemment, à Paris ce n’est pas eux derrière leurs bureaux qui ont à subir et gérer les problèmes…

    • Vous pouvez toujours changer de métier si vous avez peur seul dans la nature plutôt que de vouloir éliminer les animaux qui vous effraient. C’est vous qui voulez préserver votre petit confort et non les citadins. La nature fonctionne avec un juste équilibre que les agriculteurs par productivisme détruisent avec application, sans réfléchir aux conséquences. Si les animaux servant de proies étaient en nombre suffisant et non détruits par la chasse, la pollution, l’urbanisme et autres causes liées à la cupidité et la bêtise, le problème ne se poserait pas. Ce qui n’empêche pas de limiter les populations animales trop nombreuses, l’introduction des prédateurs en est une manière, mais nous en sommes loin avec le loup.

Moi aussi je donne mon avis