Voyager autrement avec les Greeters

Voyager autrement avec les Greeters

Les Greeters, littéralement “hôte” ou “comité d’accueil” en anglais est un concept new-yorkais qui s’étend peu à peu dans nos villes françaises. Le principe est simple : découvrir une ville à travers le regard de ses habitants, ceux qui la vivent au quotidien, en connaissent les moindres recoins et pourront peut-être même vous en révéler les trésors cachés.

Partons à la rencontre des Greeters, ces guides pas comme les autres !

Histoire des Greeters

Les Big Apple Greeters ont été fondés à New York en 1992 par Lynn Brooks. Elle souhaitait que les touristes voient “La Grosse Pomme” comme elle la voyait elle même, greeters new yorkc’est-à-dire une ville abordable, avec sa vie de quartier, ses bons plans shopping, d’excellentes adresses pour dîner ou pour sortir et des habitants très avenants, prêts à renseigner les visiteurs un peu perdus…

Elle a donc imaginé une forme d’accueil touristique basé sur la rencontre avec les habitants. Lynn Brooks  a surnommé les bénévoles qui l’ont accompagnée les Greeters. En anglais, to greet signifie accueillir.

Un concept dans la lignée de la nouvelle consommation

Comme d’autres noms qui se sont vite répandu (comme le wwoofing, couchsurfing, … ), le mot “greeter” risque de se répandre largement.

Le concept a eu un grand succès et s’est répandu dans le monde entier. En juin 2011, le réseau comptait plus d’une vingtaine d’organisations de Greeters suivant ce modèle. Elles sont présentes dans une douzaine de pays dans le monde dont la France et sont fédérées depuis 2005 par le réseau international Global Greeter Network (voir le site globalgreeternetwork.info)

Ce réseau permet aux Greeters d’échanger sur leurs différentes expériences et de veiller au respect des principes de base du concept, à savoir la bonne connaissance de la ville, le sens de l’accueil et la gratuité.

En France, il existe à l’été 2011, six groupes de Greeters à Lyon, Marseille, Nantes, Paris, dans le Pas de Calais et à Mulhouse. Au vu du succès fulgurant de ce type de tourisme alternatif, gageons que d’autres organisations de Greeters verront le jour prochainement.

*

La suite p.2> Se laisser guider par un Greeter