V’lille sur les traces de Velib ?

Lille dispose enfin de son système de Vélo en Libre Service baptisé V’Lille. Les habitants de la métropole lilloise peuvent désormais profiter de vélos en libre-service pour leurs petits trajets ponctuels ou d’un vélo en location longue durée.

V'lille sur les traces de Velib ?

Le Vélo en Libre Service de Lille  (VLS) est entré en service, suivant les traces de Lyon, Paris, Marseille, Bordeaux, Amiens ou Calais le vendredi 16 septembre 2011. Enfin !

Vélo : Lille regarde Amsterdam

Avec un nombre important de vélos, V’lille affiche de grandes ambitions, supérieures à celles du Vélib parisien :  l’objectif officiel est de faire passer la part du vélo dans les déplacements de la métropole de 2 à 10 % d’ici 2020.

Un objectif raisonnable dans ce plat pays où 70 % des  déplacements  sont très courts (moins de 3 km) et avec une population intéressée ( 71 % des habitants de la métropole lilloise se déclarent prêts à faire du vélo).

Le V’lille, facile à identifier, rouge et noir,  est – évidemment – fourni par le groupe nordiste Oxylane (Décathlon).

Le poids du V’lille peut faire peur ; toutefois cette robustesse ne se sent pas trop au pédalage. On attend vos témoignages.

Un dispositif de location public

Économiquement, le dispositif V’lille est intégré à “la délégation de service publique transport » (Transpole), et comme l’explique un élu vert de la Ville, Lille ne voulait pas d’un opérateur privé  : un choix dont on ne pourra voir la pertinence qu’à long terme mais qui laisse sceptique ceux qui doutent de la capacité des opérateurs publics d’être à la hauteur des opérateurs privés d’un point de vue commercial. Une question polémique…

*

La suite p.2> Ce que l’on aime, et ce que l’on aime moins du V’Lille