Smartphones : 10 conseils pour protéger votre vie privée

Photos, codes secrets, géolocalisation, contacts… Toutes ces informations tiennent au fond de notre poche. C’est sûr, c’est tellement pratique d’avoir “toute sa vie” à porter de main. Mais n’est-ce pas tout aussi dangereux ? Voici 10 conseils de la CNIL permettant de prendre toutes les précautions nécessaires à la protection de sa vie privée.

Smartphones : 10 conseils pour protéger votre vie privée

Les smartphones se sont trouvés en masse cette année encore au pied du sapin. Peut-être vous-même “faites vous joujou” avec votre nouveau gadget téléphonique depuis ce dimanche ? Les téléphones intelligents font partie intégrante du quotidien des Français. A tel point que rares sont ceux qui s’inquiètent réellement de la question de la vie privée. Et pourtant… Le partage constant des données met la vie des uns et des autres à nu sur la Toile.

La CNIL et médiamétrie tirent les leçons d’une enquête réalisée auprès d’utilisateurs afin de conseiller les consommateurs sur la manière de préserver leur vie privée.

Données mal protégées : les Français savent, mais…

L’un des résultats qui ressort de l’étude menée par la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) est que 65 % des utilisateurs ont totalement conscience du fait que leurs données personnelles (coordonnées, photos, codes secrets, informations médicales, géolocalisation…) sont mal protégées.

Pourtant, ils ne font rien pour éviter cet état de fait. Ainsi, ils sont 30 % à déclarer n’avoir instauré aucun code de protection. De même, la majorité ne se soucie absolument pas de ce qu’il peut advenir des dites données, bien qu’ils soient 22 % à penser qu’il serait plus sage de les stocker ailleurs…

Enfin, 64 % des Français interrogés ne voient aucun intérêt à installer un antivirus sur leur téléphone. Pire : ils ne savent pas qu’ils en ont la possibilité.

Quel type de données trouve-t-on dans le smartphone des Français ?

Ce sont des millions de gigaoctets d’informations (très) personnelles qui sont stockés à chaque instant sur les smartphones, répartis de la manière suivante :

  • 89 % des Français stockent sur leur téléphone des données de contact ou des coordonnées
  • 86 % stockent des données multimédia telles que des photos ou des vidéos à 75 %, leur agenda à 52 %, des notes à 41 %
  • 40 % des utilisateurs de smartphones y stockent des données confidentielles telles que leurs coordonnées bancaires à 7 %, divers codes secrets à 17 %, le code d’accès de leur immeuble pour 17 % d’entre eux et des données à caractère médical pour 3 %.

D’une manière générale, l’étude de la CNIL montre que la plupart des utilisateurs de téléphones intelligents limitent le stockage de données à caractère sensible.

Par contre, les photos, vidéos ou coordonnées des proches ne font pas l’objet d’attention particulière.

Les plus jeunes montrent l’exemple

Une fois n’est pas coutume penseront certains : en matière de protection des données, ce sont les plus jeunes qui montrent l’exemple.

  • Ainsi, 82 % des 15-17 ans estiment qu’il est gênant d’enregistrer ses codes secrets dans son smartphone
  • 37 % d’entre eux utilisent un code de verrouillage contre seulement 31 % en moyenne toutes tranches d’âge confondues.
  • 30 % différencient le type et le degré d’information délivrées sur les réseaux sociaux selon le type d’amis ou de contacts (contre 19 % en moyenne)

*

La suite p.2> 10 conseils pour protéger ses données