Une semaine pour les alternatives aux pesticides

Rédigé par Consoglobe, le 15 mar 2012, à 17 h 15 min
Une semaine pour les alternatives aux pesticides

Du 20 au 30 mars 2012 aura lieu la 7ème édition de la Semaine pour les Alternatives aux Pesticides,  événement qui permet de maintenir la pression sur les décideurs et prouver que l’on peut se passer des pesticides nocifs pour la santé.

Apprendre à consommer sans pesticides

Créée en 2006 par le collectif ACAP (Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides) et coordonnée au niveau national par le MDRGF, la Semaine sans pesticides vise à sensibiliser le grand public sur les risques sanitaires et environnementaux liés à l’utilisation des pesticides. Elle a aussi vocation de lui faire découvrir des alternatives aux traitements chimiques au niveau de l’agriculture, du jardinage, de l’entretien de l’habitat, etc.

Jardineries, magasins, collectivités territoriales, ONG, écoles… : les participants proposant diverses animations sont de plus en plus nombreux chaque année.

Impliquez-vous et profitez donc de cette semaine pour par exemple déguster des produits bio, visiter des fermes bio, vous former aux techniques de jardinage naturel, assister à des soirée-débats, à des projections de films, etc.

Une semaine de découvertes idéale pour montrer sa volonté de consommer mieux.

Jardiner avec des pesticides bio

Les pesticides dits « bio » utilisent les propriétés d’éléments naturels, contrairement aux pesticides industriels qui font appel à des produits de synthèse. Lutter contre les insectes parasites et maladies des cultures avec des pesticides bio n’est pas impossible car cela mobilise des techniques traditionnelles qui sont celles de l’agriculture biologique !

 

La France, championne d’Europe des pesticides

  • 76000 tonnes de pesticides sont utilisées par an en France, soit 1/3 de l’utilisation européenne des pesticides,
  • 90 %  des pesticides sont utilisés pour l’agriculture,  le reste est dédié aux espaces verts et jardiniers.

 

En savoir plus sur l’événement : www.semaine-sans-pesticides.com

*

Sur le thème des pesticides

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !



3 commentaires Donnez votre avis
  1. Depuis plusieures décénies on nous prévient des “cochonneries” (il n’y a aucun rapport avec les cochons)qu’il y a dans notre alimentation. De nombreuses enquettes ont été faites sur ce sujet,des experts se penchent sur cette question afin d’évaluer les risques de maladies qui augmentent de plus en plus,des maladies cardio vasculaire, cancers et bien d’autres encore. Des milliers d’animaux innocents sont condamnés à être assassinées chaque jour qui passe, dans d’horribles souffrances et c’est révoltant.

  2. c’est pour ça que je cherche toujours de légumes et de fruits bio ou de l’étranger.

  3. Dans la rubrique sur le vin bio sur ce site, je postais une information de taille et que je répercute une nouvelle fois le contenu vu l’importance : trop de pesticides dans le vin et jusqu’à 5800 fois plus que ce qui est autorisé dans l’eau du robinet : c’est le résultat d’une étude scientifique : 100% des vins conventionnels testés contaminés. En effet chaque échantillon testé contient en moyenne plus de 4 résidus de pesticides différents : les plus contaminés d’entre eux contenant jusque 10 pesticides !
    « […] les niveaux de contamination observés dans le vin sont considérablement plus élevés que les niveaux tolérés pour les pesticides dans l’eau puisque qu’on a trouvé dans certains vins testés des quantités jusqu’à plus de 5800 fois supérieures aux Concentrations Maximales Admissibles (CMA) autorisées par pesticide dans l’eau du robinet ! ».
    Etrange que pour l’eau du robinet, on limite le taux de pesticides et pas pour le vin, alors que beaucoup boivent du vin en lieu et pace de l’eau ! Les Français sont d’ailleurs considérés comme les plus grands consommateurs de vin et environ 60 litres par an !

Moi aussi je donne mon avis