Sèche-mains électrique, pas si hygiénique ?

Rédigé par Annabelle, le 19 Feb 2012, à 17 h 44 min
Sèche-mains électrique, pas si hygiénique ?

L’hygiène des mains est à la base de notre éducation : “Lave-toi les mains, on passe à table !“. Pourtant, ce geste-réflexe est parfois oublié, causant prolifération de microbes et autres bactéries. Et en période hivernale, ce sont les virus qui s’en donnent à coeur joie, passant de mains en mains (souillées). Mais même lorsque les mains sont bien lavées, c’est la phase de séchage qui devient alors critique.
Les lieux publics ont trouvé la solution depuis de nombreuses années pour éviter aux clients de s’essuyer les mains avec des serviettes pleines des germes du client précédent : les fameux sèche-mains électriques… La solution, vraiment ?

Le sèche-main électrique, aérosol à microbes ?

Frédéric Saldmann, spécialiste de l’hygiène et auteur du livre On s’en lave les mains (Flammarion, 2007) les surnomme “aérosols à microbes”. Pour lui, le coeur du problème vient du fait qu’à la base, nous ne nous lavons pas les mains consciencieusement… Jetez un oeil sur l’illustration ci-dessous représentant les zones souvent oubliées ! Incroyable, non ?

Comme l’explique Frédéric Saldmann, parce qu’on ne se lave pas correctement les mains, “il reste des germes entre les doigts, près des ongles et des bijoux. Or le sèche-mains électrique fait voler les microbes vers le visage et on les inhale aussitôt.”

Pire, ce sont les machines elles-mêmes qui sont contaminées ! Il est vrai que l’on visualise très bien la saleté sur les rouleaux des sèche-mains ou sur une serviette douteuse posée sur un radiateur ; mais si on en croit Fabien Squinazi, chef du laboratoire d’hygiène de la ville de Paris et co-auteur du livre, les sèche-mains électriques sont loin d’être immaculés ! “On a comparé en laboratoire les différentes techniques de lavage et de séchage des mains. Il en ressort que la plupart des séchoirs électriques sont contaminés. Ils aspirent l’air ambiant, chargé de bactéries, particulièrement dans des lieux aussi sensibles que les sanitaires, et les projettent sur vos mains. En d’autres termes : vous décontaminez vos mains au lavage et les recontaminez au séchage”. Pas très ragoutant.

Pour vous en convaincre, relisez : des jus d’oranges pressés contaminés par des bactéries

Un milieu favorable pour les microbes et les bactéries

Photo : aquaportail.com

Ce que l’on attend d’un sèche-mains eh bien, c’est qu’il sèche les mains (merci La Palice). Mais justement, le souci avec le sèche-mains électrique, c’est qu’il met du temps à faire correctement son travail. La plupart du temps, nous perdons patience et finissons par repartir les mains à moitié mouillées.

Grave erreur : c’est en milieu humide que les microbes et bactéries prolifèrent le plus ! Des mains humides transmettent 1 000 fois plus de microbes et de bactéries que des mains sèches…

Pour cette raison, l’essuyage papier demeure le plus efficace, dans la mesure où il élimine 90 % d’humidité en 10 secondes, versus 53 % pour un séchage à air de 40 secondes. Autre point fort des serviettes à usage unique : elles font disparaître de 50 à 76 % des bactéries présentes sur les doigts. Le sèche-mains électrique non content de ne pas les éliminer en rajoute même une couche : + 194 % de bactéries sur les doigts, après séchage !(1)

Vous avez sans doute remarqué la multiplication des modèles de sèche-mains électriques de la marque Dyson. Ceux-ci sont à air froid pulsé donc sèchent beaucoup plus vite. Ils sont en plus équipés de filtres HEPA (High Efficiency Particulate Air), qui retiennent 99,9 % des bactéries. Ils pallient de cette manière les faiblesses des sèche-mains conventionnels à un certain niveau. Toutefois, le séchage à l’aide de serviettes à usage unique reste le plus hygiénique.

Des mains propres et saines

En résumé, pour éviter la prolifération de germes, microbes et bactéries, lavez-vous les mains :
– avec un savon liquide (le pain de savon n’est pas aussi hygiénique car il reste humide)
– pendant au moins 20 secondes
– sans oublier de frotter les ongles et le bout des doigts, la paume et l’extérieur des mains, les jointures des doigts et les poignets.
– la solution hydroalcoolique doit rester exceptionnelle : elle ne dispense pas d’un vrai lavage de mains.
– dans les lieux publics, séchez-vous les mains à l’aide d’une serviette propre ou à usage unique.

*

La suite p.2> Quel séchage est le plus écoresponsable ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

20 commentaires Donnez votre avis
  1. Personnellement, je préfère des serviettes papier (que l on peut réaliser avec du recyclage de carton)

  2. Bonjour,
    Je suis journaliste pour l’émission 100 % Mag, diffusée sur M6 le soir à 18h45. Je réalise un reportage dont le thème est: “les poignées de porte sont-elles dangereuses pour la santé?”. J’aurais aimé faire intervenir quelqu’un qui ne supporte pas de toucher les poignées de porte des toilettes, des restaurants, et même de chez lui…et qui a recours à des astuces pour éviter de les toucher.
    Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à me contacter.
    Je vous remercie.

    Camille Renaudin
    camille@soda-presse.fr
    01 82 28 31 15

    • a votre place je chercherai dans les personnes qui génèrent une phobie des microbes,tout le monde même n importe quel bon acteur peu jouer ce rôle.
      cordialement

  3. c’est un pub pour Dyson?
    la derniere phrase: le papier est le mieux ! alors qu’il retient 75% des bactéries..

    mais le Dyson en retient 99,9%…. mais cependant le papier reste le meilleur..

    je pige pas trop l’argumentaire.

  4. tout à fait d’accord avec votre analyse, je le savait depuis longtemps, et ne me servait que de mouchoir papier qui n’est pas non plus le meilleur, mais comme il n’y a rien d’autre!….

  5. J’ai compris pourquoi dans mon collège il n’y a plus rien pour se sécher les mains et que l’on part les mains mouillé.

  6. on peut toujours s’essuyer les mains sur son jean’s ou les laisser sécher à l’air libre…
    Moi, je dis, à quand les portes de toilettes publiques à battant, qu’on pousse simplement avec le pied pour ne pas toucher de poignées douteuses… Car c’est finalement là que doivent se trouver le plus de bactéries…

  7. suis Nunuche pas bonnet

  8. on pourrait peut être se promener les mains en l’air ,une fois passées sous le jet d’eau !!lève les mains ou je te tue !!! et vos poches ?n’oublions pas de les laver tous les jours ! J’ai souvent pensé qu’il devrait être interdit de serrer la main à un homme ! (sous peine de bisous !bien sûr !!)Alors s’il sort d’un urinoir…connais pas . Pas de pipi SVP !!!C’est insoluble et en outre incorrect .Je me vois très bien dire Pipi aujourd’hui ?? si oui passe ton chemin …Je vous laisse ,il faut que j’aille aux toilettes .Sérieux !je ne vous serre pas la main !

    • bonne idée, je te conseille plutôt de produire un enfant.

  9. gardons quelques microbes pas trop méchants pour entrainer nos défenses immunitaires. sinon, pensez à avoir sur vous un petit flacon de gel antibactérien.

  10. Le problème dans tout cela, c’est que nous voulons de plus en plus d’hygiène, tout doit être stérile, et de ce fait le moindre petit microbe est dangereux, notre organisme ne sait plus se défendre.. Le plus simple est de ne pas se salir les mains (LOL)

  11. C’est vai qu’il faut arrêter avec toutes ces histoires de bactéries car à force de tout asseptiser, nous n’aurons plus aucune défense immunitaire….
    Toutefois, ce problème de toilettes publiques pourrait effectivement être “limité” si TOUT LE MONDE se lavait systématiquement les mains… Quant à les essuyer, le problème reste entier :
    – les sèche-mains électriques ne fonctionnent pratiquement qu’une fois sur 2 (de quelque marque que ce soit), de plus l’hiver cela gerce les mains,
    – les serviettes lavables : à éviter dans les lieux publics,
    – les essuie-mains papier : à oublier car la réserve est vide 99 fois sur 100…
    Alors quelle est la meilleure réponse ??? Aucune idée…
    Il s’agirait peut-être aussi, dans un premier temps, de modifier le comportement de chacun afin qu’il laisse ce lieu “le plus propre possible” après son passage mais, pour certains c’est encore quelque chose d’irréalisable…!!!

  12. Bon j’ai bien lavé mes mains comme ils disent, bien essuyé comme cité plus haut. Je peut donc tranquillement sortir du local, en posant ma main toute propre sur la poignée de porte remplis de vilain germes et de l’urine de ceux qui sorte sans avoir lavé leurs mains.

  13. DE LA POUDRE AUX YEUX !! Séche main Dyson ..la petite pub . Pour l’utiliser au quotidien là où je travaille ,dans un lieu bien fréquenté, je peux vous dire que cela ne fait que déplacer le problème : grosse flaque d’eau par terre et son lot de bactéries…et aussi on vient quasi systèmatiquement toucher le bord crasseux de l’appareilen introduisant les mains..car près de l’arrivée d’air,ça devient noir carrément (appareils lavés chaque jour pourtant).Les rouleaux de serviette coton lavable étaient bien mieux , d’autant que maintenant , le petit coup d’eau dans le visage en été, c’est fini …sans compter le bruit intempestif du bidule .

  14. Et après mon ami s’étonne quand je lui dis de baisser la cuvette AVANT de tirer la chasse à la maison afin de limiter la dispersion des bactéries dans l’air…:p

  15. cet article me fait sourire par la légèreté de la préoccupation qu’elle met en évidence ; de toutes manières, on respire des microbes partout, par exemple dans un métro bondé, et on n’est pas malade pour autant, au contraire, on se mithridatise ! des mains bien lavées on peut les sécher à l’air libre, mieux au soleil : pas d’impact sur l’environnement ni d’aérosol !

  16. il est rare de trouver des rouleaux de papier essuie-mains dans les lieux publics, hélas! alors, je m’essuie les mains consciencieusement à l’aide d’un mouchoir papier…à jeter , bien évidemment!!

  17. Oulàlà, cet article fait peur et nous fait bien prendre conscience à la fois de l’importante de se laver les mains, surtout dans les lieux publics.
    Je serais deux fois plus vigilante maintenant et pourrais ramener ma science en société 😉

Moi aussi je donne mon avis