Sables bitumineux, la résistance publique ralentit l’industrie

Sables bitumineux, la résistance publique ralentit l'industrie

Alors que le Canada continue à miser sur l’exploitation de ses immenses réserves de pétroles et de sables bitumineux, un rapport montre que l’opposition du public a coûté 14 milliards € aux industriels. Un signe de plus de la résistance croissante à la plus polluante des énergies fossiles.

Les campagnes anti-sables bitumineux, efficaces

Alors que le président français fait une halte dans l’Alberta, on apprend que les campagnes et protestations du public ont causé une chute de chiffre d’affaires très importante aux industriels. A en croire l’étude récente de l’Institute for Energy Economics and Financial Analysis (IEEFA) (1), elles leur ont coûté 14 milliards d’euros de CA en moins.

11 milliards de plus ont été perdus à cause de goulets d’étranglement dans les transports du pétrole et du fait de l’afflux de quantités de pétrole de schiste de basse qualité, comme l’explique le Material Risks report,qui tente d’évaluer l’impact des manifestations écologistes sur les industriels de l’énergie.

Les 3èmes réserves de pétrole au monde

Pour profiter à fond du potentiel énorme des réserves canadiennes d’hydrocarbures non conventionnels, les industriels prévoient d’accroître leurs investissements. Les réserves de brut canadien sont les troisièmes du monde après celle de l’Arabie Saoudite et du Venezuela.

terrain-nord-alberta-sables-bitumineux170 milliards de barils dorment sous les terres de l’Alberta (photo Ian Willms pour ROB Magazine)

Selon l’Association des producteurs de pétrole canadiens74 milliards de dollars canadiens ont djéà été investis dans l’industrie du pétrole et du gaz en 2013. Pourtant actuellement les investissements dans des nouveaux projets d’exploitation déclinent et les profits continuent de baisser (2). Les prévisions initiales étaient de 84 milliards $ d’investissement par an, soit 2100 mds sur les 25 prochaines années. Pas sûr qu’ils se réalisent.

Faute d’un accès suffisant au marché, notamment du fait des difficultés de transport du brut, que l’étude relie aux manifestations publiques contre les sables bitumineux. Mark Corey, un dirigeant du ministère fédéral des Ressources naturelles canadiens, prévoit que la croissance des coûts en Alberta pourrait faire fuir les investisseurs.  L’explosion des coûts de développement des projets d’exploitation des sables bitumineux met en péril leur expansion

« Même si les prix actuels du pétrole sont favorables au développement des sables bitumineux, l’augmentation des coûts en capital et des coûts d’opérations pourrait rendre ces prix insuffisants pour justifier les investissements massifs requis pour les projets de développement des sables bitumineux. » — Mark Corey

De fait les oppositions se sont multipliées bien au-delà de ce qu’anticipaient les 3 majors les plus impliquées : les défis juridiques et légaux liés à la protection de l’environnement, les revendications des droits des populations indigènes, les études d’impact des projets de pipelines, … tout contribue à ralentir une industrie qui aurait émis 2,8 milliards de tonnes de CO2  en 2014.

Des droits ancestraux sur la Terre

Les communautés indiennes indigènes sont en résistance et revendique des droits sur les terres de leurs ancêtres. Leur mouvement s’est structuré (3) et réclame l’adoption d’un texte, l’Indigenous land rights, qui pourrait changer bien des choses.

indigènes-contre-sables bitumineuxLes sables bitumineux en bref

  • Les sous-sols canadiens ont jadis été le fond d’un océan sur lequel se sont accumulés des déchets organiques qui se sont transformés en un pétrole mélangé aux sables
  • Les sables bitumineux (ou bitumeux) sont un mélange de bitume brut, c’est-à-dire une forme semi-solide de pétrole brut, de sable, d’argile minérale et de l’eau.
  • Les sables bitumineux sont sous la forme de sable enrobé d’une couche d’eau sur laquelle se dépose la pellicule de bitume.
  • Or le bitume est un mélange très toxique, composé de soufre, métaux lourds, paraffine, carbone résiduel, …
  • L’extraction de 2 barils de pétrole des sables bitumineux consomme l’équivalent d’1 baril de pétrole !

Page 2 > les ravages environnementaux