Réchauffement climatique : la carte mondiale de géo-ingénierie

Réchauffement climatique : la carte mondiale de géo-ingénierie

Lorsque l’on entend parler de géo-ingénierie, on a presque l’impression d’un scénario de science fiction. Manipuler volontairement le climat et modifier l’équilibre énergétique terrestre dans le but de lutter contre le réchauffement climatique, c’est cela le concept de la géo-ingénierie. Quels sont les différents projets à travers le monde ?

Manipuler le climat à l’échelle planétaire

La géo-ingénierie repose sur 3 grands types de projets scientifiques, visant tous à contrecarrer le réchauffement climatique :

Limiter le rayonnement solaire

Les scientifiques se penchant sur ce type de projets, comme aux Etats-Unis par exemple, envisagent un système composé de miroirs chargés d’intercepter et de réfléchir les rayons du soleil pour qu’ils n’atteignent pas la surface de la Terre.

Refroidir l’atmosphère

Le principe consiste en l’injection d’aérosols de soufre dans la stratosphère afin d’augmenter l’albédo de la Terre. Il s’agit là en effet de reproduire une éruption volcanique : le soufre forme une sorte d’écran qui diminue l’énergie solaire pénétrant dans l’atmosphère et baissant par là même la température.

Capter le CO2

Il s’agirait de stocker en sous-sol le CO2 généré par les activités industrielles.

Si une partie de la communauté scientifique considère la géo-ingénierie comme une réponse nécessaire aux changements climatiques catastrophiques que subit la planète, d’autres doutent de l’efficacité de tels projets, et craignent même des effets secondaires aux conséquences irréversibles. Les détracteurs soulèvent aussi un questionnement éthique…

Face aux échecs des sommets environnementaux comme le dernier en date Rio+20, la géo-ingénierie apparaît ainsi comme un plan B envisageable mais extrêmement risqué.

*

La suite p.2> les projets de géo-ingénierie à travers le monde