Produits bio. Les cosmétiques sont-ils 100 % naturels ? (1)

icone

Idée reçue. Les produits cosmétiques bio sont perçus comme des produits presque “parfaits”, 100 % naturels, 100 % sans risques car dépourvus de toute substance de synthèse. Toutefois, ces derniers sont-ils réellement exclus de la cosmétique bio ? Ou est-ce que le cahier des charges 100 % bio n’est qu’une utopie ?

Des cosmétiques certifiés, mais rarement 100 % biologiques !

Avec une croissance de 20 à 30 % par an depuis l’année 2004 , la cosmétique bio bénéficie de plus en plus de la confiance des consommateurs. L’enjeu est donc majeur. Or, concevoir des produits cosmétiques exempts de produits de synthèse est une tâche qui s’avère plus compliquée qu’on ne le croit…

Développer un produit cosmétique nettement plus respectueux de l’environnement, qui sent bon, est agréable à appliquer et qui se conserve longtemps ? Plus facile à dire qu’à faire.

kit-soins

En effet, contrairement aux idées reçues, tous les ingrédients de synthèse n’ont pas d’alternative naturelle dotée de qualités similaires.

De plus, même si l’équivalent naturel d’une substance de synthèse existe, il est possible que son prix soit bien trop élevé pour les fabricants ou que sa production massive soit problématique.

Actuellement, les alternatives aux silicones sont encore parfois difficile à trouver, et les huiles végétales sont bien plus coûteuses que les huiles minérales, par exemple.

Bien que les matières premières d’origine naturelle sélectionnées pour la conception des cosmétiques bio soient dépourvus de substances potentiellement nocives telles que :

  • les colorants et parfums de synthèse,
  • le silicone,
  • la paraffine,
  • le polyéthylène glycol,
  • mais aussi les OGM,

toutes les substances de synthèse ne sont pas exclues des cosmétiques bio.

lèvres

D’ailleurs, le label AB, qui ne concerne que les huiles essentielles et les huiles végétales, exige qu’au moins 95 % des ingrédients soient issus de modes de production biologique, et non pas 100 % !

De plus, en 2006, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mené une enquête sur 139 fabricants cosmétiques afin de vérifier que l’appellation « bio » était légitime.

Or, sur 47 prélèvements issus de produits dits « bio », 6 ont été déclarés non conformes ou à suivre en raison de la présence de produits de synthèse…

suivant

Lire la suite sur les cosmétiques bio

Lire également sur la cosmétique bio