La Norvège fait un don pour l’Amazonie

La Norvège va effectuer un don d’un milliard de dollars à un fonds de lutte contre la déforestation de l’Amazonie, qui a été créé au mois d’août dernier par le président brésilien Luis Inacio Lula da Silva.

Au cours de sa visite de cinq jours en Amérique du Sud où environnement et intérêts pétroliers occupent largement son agenda, le premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, a déclaré mardi soir :

"Les premières sommes seront versées dès cette année. Les contributions suivantes dépendront des résultats de la lutte contre la déforestation. Il faut que nous puissions voir clairement que la déforestation est réellement en voie de réduction". Si la planète veut gagner son combat contre le changement climatique, elle doit gagner auparavant la lutte contre la déforestation. 

Forêt amazonienne

La contribution norvégienne, la première d’un Etat, a fait l’objet d’un accord signé par M. Stoltenberg, en visite au Brésil, et le président Lula.

Le Brésil avait réussi à réduire la déforestation de 59 % de 2004 à 2007 mais, depuis, le déboisement a repris et était estimé à 12.000 km2 entre juillet 2007 et juillet 2008.

Par ailleurs il espère attirer les entreprises et organismes avec cette initiative et obtenir la somme de 21 milliards en 2015.

Le "Fonds Amazonien" vise à répondre aux critiques internationales sur les efforts insuffisants du Brésil pour préserver "le poumon vert" de la planète. En plus de la lutte contre les déboisements, il financera aussi des projets de préservation et de développement durable de la forêt amazonienne.

fleuve amazone

"Le jour où les pays développés auront la même attitude que la Norvège, nous commencerons à croire que le réchauffement de la planète peut-être diminué" a pour sa part déclaré le président Luiz Inácio Lula da Silva.

Notons que le premier ministre de la Norvège avait déclaré qu’environ la moitié des émissions de gaz à effet de serre mondiales provenaient de la déforestation et de la combustion d’énergies fossiles dans les centrales électriques et les industries.

De plus, la Norvège tout comme la Suède, a connu d’importants incendies ces dernières mois, dont le plus gros, désormais sous contrôle, a ravagé plus de 1.000 hectares de forêt. Ce qui l’a poussée à solliciter l’aide des pays de l’Union européenne pour lutter contre les plus importants feux de forêt.

Les prochains donateurs sur la liste pourraient être le Japon, la Suède, l’Allemagne, la Corée du Sud et la Suisse. Leurs apports seront la clef de la réussite pour un nouveau modèle de développement de la forêt, qui couvre 60 % du territoire brésilien.

Lire également

Article rédigé par Elwina, septembre 2008