Mettez une feuille artificielle dans votre chaudière

Au prestigieux MIT (Massachussets Institute of Technology), on a du pétrole (vert) mais surtout beaucoup d’idées. Ils viennent en effet d’inventer une feuille artificielle dont la photosynthèse serait une puissante source d’énergie.

Une photosynthèse décuplée grâce à une feuille artificielle

L’avenir énergétique pourrait ainsi se jouer à partir d’une feuille artificielle.

Le professeur en chimie du MIT Daniel Norcera et son équipe ont révélé il y a peu une nouvelle forme de feuille artificielle fabriquée à partir de matériaux courants et économiques. Cette feuille serait capable d’imiter le processus de photosynthèse tel qu’il existe dans la nature. Et ce, d’une manière décuplée.

Il s’agit en fait d’une espèce de cellule solaire qu’il faut laisser flotter à la surface de l’eau et en plein soleil. Les rayons du soleil passant à travers vont permettre de décomposer l’oxygène et l’hydrogène de l’eau. Cette séparation de l’oxygène et de l’hydrogène est un processus créant une importante quantité d’énergie électrique.

Cette feuille artificielle est fabriquée à partir de silicium et de catalyseurs chimiques et électriques, des matériaux souvent utilisés pour les panneaux photovoltaïques.

4 litres d’eau pour faire fonctionner la feuille artificielle

Avec environ 4 litres d’eau, il serait possible de produire assez d’énergie pour une maison durant 24 heures.

Ce produit économique est finalement avant tout destiné aux pays en développement qui ont des difficultés à installer l’électricité dans des zones reculées.

La feuille artificielle avait déjà été inventée il y a une dizaine d’années mais jamais elle n’avait pu créer une telle quantité d’énergie.

En outre, elle est conçue à partir de matériau moins coûteux qu’auparavant (nickel, cobalt), ce qui pourrait permettre une démocratisation rapide de cette invention.

Bref, un principe aussi simple que la photosynthèse pourrait bientôt devenir une réponse simple à un problème que l’on croyait insondable.

Comme quoi, c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures recettes.

*

Sur les énergies renouvelables :