La mérule : fléau de nos maisons !

La mérule : fléau de nos maisons !
Vous aimez ? Partagez :

La mérule (ou le mérule), également appelée « lèpre des maisons » (ce qui veut tout dire..), est un champignon qui constitue un véritable fléau… pour nos maisons ! Il s’attaque aux bois, cartons et livres dans les pièces humides de votre maison, avant de déguster tout l’édifice, qu’il faut parfois détruire.

La mérule : l’ogre des boiseries

Les boiseries des anciennes maisons, humides et mal ventilées, ou des résidences secondaires inoccupées pendant de longs mois font le bonheur de ce champignon qui n’a rien de comestible.

  • Par ailleurs, la mérule se développe de façon impressionnante car elle peut atteindre 8 mètres, se propageant dans tous les sens, de 4mm par jour. Plus l’atmosphère est confinée, plus elle grandit vite!

La mérule, un fléau pour des communes entières

Non seulement la mérule peut vouer un logement à la destruction pure et simple mais elle peut aussi infester des communes entières par le biais des bâtiments mitoyens. Des communes victimes d’inondations peuvent alors se retrouver, quasiment du jour au lendemain, littéralement infestées…

mérulePar ailleurs, la mérule se déplace facilement. En effet, l’homme, le vent et les animaux sont des vecteurs qui permettent ainsi aux spores, qui se logent dans les plinthes, les planchers, les cloisons et les plafonds, d’envahir une région.

En conditions qui ne lui conviennent plus, le champignon ne meurt pas mais entre en période de latence et est prêt à se « réveiller » dès que les conditions d’humidité et de température sont à nouveau favorables.

Mérule – Le saviez-vous ?

  • La mérule se développe dans l’obscurité (derrière les plinthes, dans les plafonds, sous les revêtements de sols) et, souvent, ce n’est que lorsque le bois est complètement attaqué et tombe en poussière, que l’on s’aperçoit de sa présence.
  • Dans certaines régions (notamment en Bretagne), le propriétaire de l’immeuble a l’obligation de signaler toute attaque de mérule en mairie ou à la préfecture.
  • L’éradication de ce champignon est réglementée et seules des sociétés spécialisées peuvent intervenir.

*

La suite p.2> comment se débarrasser de la mérule ?

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


52 commentaires Donnez votre avis
  1. mon mari possede une maison de famille de 1900, en moellons sous ardoises, bord de mer, sur la hauteur, sans fondations, la maison a été atteinte par la mérule suite à des infiltrations par le carré de cheminée et par les fenêtres , en bois, à l’époque , et non étanches. Le traitement a été fait aux endroits touchés par une société agrée, et depuis, nous avons installé une vmc simple flux et mis des fenêtres pvc avec aération, tout est sain depuis environ 20 ans.
    une question se pose, l’isolation du grenier et des deux mansardes platrées, quel produit utiliser, la mérule adorant la cellulose, je suppose qu’on doit éviter la ouate de cellulose au niveau des combles??
    votre avis…..

  2. La mérule s’attaque telle au vêtement?

  3. mon frère veut vendre la maison de maman qui a disparue et nous ne sommes pas d’accord car je ne veux pas la vendre nous sommes en indivision et j’ai trouvé de la mérule sous le sol de la pièce principale et la mérule continue à s’étendre je suis triste car je me suis renseignée sur votre site et je sais que l’on ne peut pas vendre une maison avec de la mérule cela va me coûter une fortune que dois-je faire,

    • si, vous pouvez vendre sans faire de travaux, mais vous devez indiquer sur le compromis de vente , ce problème , joindre le rapport d’une société agrée dans ce domaine , et l’acquéreur fera le nécessaire, sachez seulement que le prix va forcément s’en ressentir. Vous aviez probablement un plancher bois, peut être recouvert de lino ou pvc et la mérule est venue par le dessous.
      Si l’indivision vous permet de traiter vous même et de bétonner le sol, vous pourriez le faire avant la vente, mais vous serez tenue d’en informer et le notaire et l’éventuel acquéreur.

  4. Deux questions:
    1)l’apparition de mérule, necessite t’elle obligatoirement l’intervention d’un expert?

    2) Quel est le cout minimal à envisager lorsqu’on s’aperçoit des premieres apparitions du champignon sur des marches d’escalier et sur une partie d’un cadre de porte en bois?

    • Bonjour, nous avons eu le cas à la maison suite à des travaux de rénovation les plinthes ont été envolées car les sols, papier peint, peintures et les plinthes sont changés. Nous avons eu une infiltration par la gouttière du voisin qui n’est pas aux normes. Il a également de la mérule chez lui et elle est passée avec l’infiltration. Nous avons fait constater par un professionnel et les experts sont venu pour voir la responsabilité de chacun. A son stade d’évolution, elle avait 3 semaines mais avait déjà consommé plusieurs poutres porteuse de notre sol ( nous sommes au 1er étage). Enfin bref, le coup des travaux et remise à neuf à couté 8 000 € à notre voisin qui a été déclaré responsable a 100%. Nous nous en sommes bien tiré de ce fait car nous n’avons rien eu à payer. Juste beaucoup de gêne et un gros retard dans nos travaux (6 mois).

Moi aussi je donne mon avis