Inondations. La barrière de corail en danger ?

Inondations. La barrière de corail en danger ?

Tandis que le nord-est de l’Australie affronte seul des inondations spectaculaires dont les quantités d’eau représentent deux fois la France,  les récifs de coraux sont gravement menacés par les polluants que ces eaux transportent.

Australie. Un patrimoine écologique menacé

Outre la destruction des lieux qu’ils croisent, les mouvements des eaux australiens entraînent avec eux des résidus de pesticides et divers déchets qui se déposent sur la grande barrière de corail où vivent une multitude d’espèces animales et végétales.

Or, jusqu’à présent, la plus grande menace qui guette les récifs coralliens est bien entendu le réchauffement climatique.

 

Ainsi, la hausse des températures additionnée à la présence de polluants constituent un cocktail explosif pour la santé des récifs coralliens, qui pour se défendre, vont spontanément rejeter les algues minuscules qui les nourrissent.

Rappelons que la grande barrière de corail représente une redoutable protection naturelle des côtes où les cyclones sont particulièrement fréquents.

Les dégâts, non mesurables actuellement (bien qu’ils aient déjà coûté près d’ un milliard de dollars australiens …), inquiètent quant à l’état futur de l’écosystème de la région, d’autant qu’une grande partie du nord-est de l’Australie est aujourd’hui classée en zone sinistrée

Les chiffres de la grande barrière de corail

  • La grande barrière de corail s’étend sur plus de 2 000km.
  • Selon une étude réalisée en 2007 par un institut indépendant de recherche de Washington, 98 % des habitats des récifs coralliens mondiaux seront d’ici 2050 immergés dans une eau trop acide.
  • 30 % des récifs coralliens sont actuellement classés ” zone verte”.

*

 

Je réagis

 

Lire également sur l’environnement