Idée reçue. Les cosmétiques bio sont plus sains (2)

Suite de l’article sur les cosmétiques bio et la santé . La suspicion n’a pas tardé à pointer le bout de son nez quant à l’utilisation des conservateurs que sont les parabens, bien qu’aucun lien direct n’a été démontré jusqu’à aujourd’hui.  Mais, au fait, que dit la réglementation ?

Cosmétique classique, quelle règlementation ?

supermarché En dépit des critiques que l’on porte volontiers sur les produits cosmétiques, ceux-ci figurent parmi les produits de consommation les plus réglementés.

Tests et contrôles très stricts sont ainsi réalisés par les Autorités de Santé avant la commercialisation. Ces cosmétiques sont d’ailleurs encadrés par une réglementation qui est la même dans toute l’Union européenne (Directive européenne dite Directive “Cosmétiques”).

La nouvelle réglementation cosmétique détermine notamment :

  • la liste des substances interdites (plus de 1000 composants),
  • la concentration maximale autorisée pour l’utilisation de certains ingrédients.

microscope Selon cette règlementation, les “Bonnes Pratiques de Fabrication” (BPF) que doivent suivre les entreprises cosmétiques sont également
fixées ainsi que l’étiquetage de toutes les informations utiles au consommateur.

La faille des cosmétiques classiques…

Les produits cosmétiques classiques nécessitent une quantité impressionnante d’ingrédients, que ce soit pour la texture, l’odeur ou
encore l’aspect du produit.

Plusieurs d’entre eux ont fait l’objet d’études approfondies pour s’assurer de leur innocuité.

maquillageOr, rien n’a été prouvé sur les parabens et le débat reste ouvert et les parabènes continuent à être utilisés sans danger.

Cependant, par précaution, l’AFSSAPS a préféré interdire l’usage de certains parabens. Ainsi, plusieurs ingrédients sont dorénavant rayés
de la liste de la composition des cosmétiques, pendant que d’autres sont actuellement évalués.

En 2005, la Directive européenne Cosmétiques (76/768/EEC) réduit l’usage dans les produits cosmétiques de substances considérées comme cancérigènes, mutagènes et/ou toxiques pour la reproduction.

rouges à lèvresEn réalité, la réglementation sur les cosmétiques s’appuie sur l’idée que c’est la quantité qui fait le poison.

De ce fait, certaines molécules potentiellement cancérigènes sont  tout de même incorporées dans les produits, mais en faibles quantités ! Est-ce bien raisonnable ?

Tandis que les molécules de synthèse utilisées dans les cosmétiques classiques peuvent être responsables d’intolérance cutanée, l’éther de glycol agresse les cellules du sang alors les phtalates sont néfastes pour la reproduction. Sans parler des substances présentes toujours controversées comme les alkylphénols…

Les cosmétiques bio et les conservateurs

mainsLes conservateurs, actuellement controversés, sont en principe destinés à préserver la sécurité sanitaire des cosmétiques tout en assurant leur conservation.

Or, bien qu’ils débarrassent les produits des éventuelles bactéries et champignons, ils peuvent aussi être responsables d’ effets nocifs comme des irritations ou des allergies.

Contrairement à ce que l’on peut penser, les cosmétiques bio sont aussi concernés par ce phénomène car ce sont de grands amateurs d’huiles essentielles, alternatives aux conservateurs classiques mais responsables également d’irritations accrues chez les personnes sensibles, en raison de leurs composés aromatiques

A noter : certains conservateurs de synthèse sont autorisés pour les produits cosmétiques bio, mais uniquement les agents conservateurs les plus “doux”.

En conclusion…

Bien qu’ils soient réglementés et contrôlés, les composants des produits cosmétiques classiques peuvent être agressifs pour la peau voire nocifs en tenant compte de leurs caractéristiques irritantes, desséchantes ou trop couvrantes.

cosmétiques

De leurs côté, les cosmétiques bio riment parfois avec effets secondaires légers, mais sont globalement plus respectueux de l’épiderme car
contiennent nettement moins de résidus de parabens ou de pesticides grâce à des cahiers des charges plus restrictifs.

Cependant, aucune étude concrète ne permet de dire actuellement que les cosmétiques bio sont bien meilleurs pour la santé.

*

>>>Voir l’annuaire des Labels

Lire également sur les cosmétiques bio