France : une louve équipée d’un radio-émetteur !

La cohabitation des loups et des bergers demeure délicate dans le Mercantour. Et ce, en dépit du fait que les bergers reçoivent de grosses indemnités lorsque leurs troupeaux sont agressés. Cependant, dans le cadre du Programme "Proie-prédateur" lancé en 2007, une louve a pu être capturée puis baguée.

Un programme de surveillance et d’observation

Le programme « Proie-prédateur » associe le CNRS, le Parc National du Mercantour, la Fédération départementale de Chasse et l’Office National de la Faune Sauvage, sous l’autorité du Ministère de l’Ecologie et du Développement durable.

Les finalités de ce programme sont :

  • La surveillance des proies sauvages (évolution de la population d’ongulés sauvages soumise à la prédation),
  • et la capture du loup (surveillance du loup et plus particulièrement ses déplacements et agissements nocturnes).

capture de la louve

La louve, qui a entre 6 et 8 ans, a été capturée par un piège à lacet lundi 13 juillet, dans la commune de Saint-Dalmas-le-Selvage. Après avoir endormi l’animal, les agents du Parc National du Mercantour ont pu l’équiper d’un collier émetteur GPS qui permettra de suivre avec précision ses évolutions et de connaître ses durées d’immobilisation.

  • Ces agents ont pu prendre certaines mesures scientifiques et effectuer des prélèvements. Très vite informés, ils ont agi avec rapidité pour ne pas perturber et effrayer l’animal sauvage.

Un programme prometteur

Les renseignements recueillis permettront aux équipes de terrain de «localiser les lieux de prédation éventuels des loups, et de retrouver rapidement les carcasses des animaux» victimes du prédateur.

>>>Sept meutes de loups, comptant chacune entre deux et cinq individus, ont été recensées dans les Alpes-Maritimes. Le programme prévoit d’adapter le dispositif GPS sur trois loups de la meute installée dans la vallée de la Haute Tinée. Le suivi sera réalisé en 2009 et 2010.  

M. Eric Ciotti, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes, a souligné un événement très important : « nous pourrons bénéficier d’informations précieuses qui permettront de mieux connaître les conséquences de la prédation des loups. Je tiens à saluer le travail remarquable et le professionnalisme des agents du parc et de l’ensemble des partenaires du programme « Proie-Prédateur ».

Lire également