Fonte des glaces : pas en Himalaya !

Rédigé par Nolwen, le 10 Jun 2012, à 18 h 00 min
Fonte des glaces : pas en Himalaya !

Des chercheurs du centre de glaciologie de Bristol en Angleterre ont publié une étude intéressante sur la fonte des glaces dans la revue Nature Geoscience. Ils confirment bien que les glaces de l’Antarctique et du Groenland fondent à toute vitesse. En revanche, ils démentent l’idée que tous les glaciers de la planète fondent. Non, certains sont stables ou, mieux, prennent de l’embonpoint.

Les glaces de l’Himalaya résistent

Photo © Collectif Argos

 

Cela paraît peut être surprenant tant de nombreuses études ont démontré le phénomène de fonte des glaces. Pourtant, les glaces de l’Himalaya semblent résister, venant contredire les prévisions du GIEC sur le réchauffement. Elles ont en effet conservé la même extension lors des 10 dernières années comme le démontre les mesures prises par le satellite du programme Grace,Gravity Recovery and Climate Experiment, programme chargé d’évaluer le volume de glace.

Une autre étude menée par Julie Gardelle (CNRS, université de Grenoble) a confirmé l’anomalie des glaciers du Karakoram. “On a au Karakoram une petite anomalie qui fait que les glaciers sont à l’équilibre, pour l’instant” a-t-elle expliqué à l’AFP  “Toutefois ces études ne remettent pas en cause le réchauffement climatique globe”

Certains glaciers de la chaîne du Karakoram, dans l’Himalaya, bénéficieraient de conditions climatiques locales particulières. La température d’été a tendance à baisser et la neige serait plus importante sur ces glaciers. La fonte  des glaces en serait ralentie.

Pas tout à fait de quoi remettre en question les mesures précédentes faites dans la région. Jusqu’alors, ces mesures indiquaient un recul des glaces du “toit du monde” : les glaciers ont reculé de 21 % au Népal et de 22 % au Bhoutan au cours des trente dernières années.

*

Je réagis

Sur les glaciers :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Fan de consoGlobe depuis longtemps, j'apprécie de contribuer à son incroyable richesse de temps en temps pour redonner un peu de ce qu'il m'apporte : une...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. bonjour l’article est intéressant car il met en valeur la complexité du problème, cependant il y a une phrase malheureuse “Pourtant, les glaces de l’Himalaya semblent résister, venant contredire les prévisions du GIEC sur le réchauffement” Non, ce n’est pas parcequ’il existe des phénomènes locaux qu’il faut remettre en cause tous les résultats du Giec. Il est bon de signaler que les choses ne sont pas simples, sans passer dans l’excès inverse. @ jipebe29 : merci de citer vos sources.

  2. bien sur l’épaisseur des glaciers dépend AUSSI de la quantité de neige qui tombe. Elle peut donc augmenter même si la terre se réchauffe. De plus une partie de l’Himalaya ne voit jamais de température positive, alors comment la glace fondrait-elle ?
    D’ailleurs, si les glaces fondent c’est peut-être aussi parce qu’il neige moins, non ?

  3. Voilà un article qui ne fait que du BUZZ.
    je veux bien croire les faits annoncés, mais ils ne méritent pas de développer un article.
    Qu’il y ait des particularités locales en terme de fonte de glace, rien de plus classique ds le système thermodynamique complexe de notre brave TERRE.
    Je trouve assez déplorable de présenter insidieusement ce fait(que je qualifierais de presque “divers”)comme pouvant faire croire à un rayon de ciel bleu ds la tourmente.

    • TRES BELLE COURSE ET TRES BONNE ORGANISATION BRAVO A TOUS LES BENEVOLES ; UN seul bemol helas c est que j ai eu le regret de finir ma cusore apres 73 kilometres dans un air pur et sain sur la plus belle crique europenne des glaciers de la vanoise, dans les pot d echapement des voitures avec lesquelles il a fallu que je slalome!!! EN deux minutes j ai perdu cette bonne odeur et et empli mes poumons de dioxide de carbonne .Dommage que le final ne soit pas a la hauteur du parcour

  4. Comment voulez-vous que le commun des mortels reconnaisse ses petits ?? je me suis dit en lisant cet article alléchant, “enfin une bonne nouvelle”, je lis les réactions et du coup, je retombe dans ma mélancolie (pour ce qui est de la fonte des glaciers) car le reste va à peu près, enfin, si je ne regarde pas les documentaires sur les rhinocéros qui disparaissent à vue d’oeil because des barbares les tuent pour leur corne soit disant aphrodisiaque, ou si je ne vois pas l’amazonie disparaitre petit à petit en raison des pâturages qui se créent comme des petits pains en vue de (sur)nourrir une partie de la planète largement située dans les pays (dits) civilisés. Bon, j’arrête là, bonne journée quand même …

  5. Depuis 14 ans, Tglobale est stable, et a même un peu diminué en 2011. Donc dire que le réchauffement climatique est LA cause de fonte de certains glaciers est absurde. Le comportement d’un glacier dépend, non pas d’une température moyenne globale qui ne veut rien dire, mais des conditions locales : altitude, ensoleillement, sublimation, ennuagement, chutes de neige et variations de températures locales.

    Ce que le GIEC a prévu n’est pas confirmé par les faits, car ses modèles numériques sont trop limités, inadaptés et erronés.

  6. Qui a pondu ce tissu de désinformation? J’espère qu’il ou elle est bien payé(e).
    Ici, cet énergumène affirme que les glaciers de l’Himalaya résistent à la fonte et contredisent les prévisions du GIEC, puis termine en admettant que rien ne contredit toutefois les mesures disant que les glaces de la région ont reculé de 21% ou 22% ici et là (confirmant parfaitement les prévisions du GIEC).
    Partout ailleurs dans les médias, on peut lire que, curiosité, des glaciers de la chaîne du Karakoram semblent se tenir à l’équilibre, alors que tous les autres glaciers de l’Himalaya et d’ailleurs fondent, et personne ne tente de mettre en cause le réchauffement climatique ni les prévisions du GIEC.
    Alors, qui paie et combien?

    • @ DS
      Hola, hola!…
      Saperlipopette, seriez-vous un inconditionnel du GIEC, qui refuse tout ce qui n’est pas dans la “Ligne du Parti”, qui refuse toute critique du dogme du RCA, qui accuse les auteurs d’études dérangeantes d’être payés par des affreux (pétroliers ou autres…), qui nie les données d’observation qui contredisent les modèles numériques du GIEC, qui utilise la science fause du GIEC pour promouvoir un projet politique radical? Rassurez-moi, vous ne faites pas partie de ces intégristes politico-climatiques?

Moi aussi je donne mon avis