Fab Tree Hab, la maison qui pousse

La Fab Tree Hab est un concept tout droit sorti de l’imagination d’un jeune architecte américain, Mitchell Joachim. Elle pousse toute seule.

Fab Tree Hab, la maison qui pousse

La Fab Tree Hab est un concept tout droit sorti de la folle imagination d’un jeune architecte américain, Mitchell Joachim. Mais de quoi s’agit-il ? D’une maison… qui pousse toute seule. Alors, utopie ou véritable concept innovant ?

La Fab Tree Hab, tout un programme

Une maison qui pousse toute seule, comment est-ce possible ?

A partir d’un logiciel informatique ! Le principe ? Créer un échafaudage en forme de maison, composé à 100 % de matériaux vivants et sur lequel pousse un arbre. Un projet high-tech ambitieux qui filerait des complexes à bon nombre de scientifiques ! Mais comment ça marche ? C’est simple, en utilisant une technique de jardinage, communément nommée « pleashing ».

free-fab-habitat
Cette dernière consiste à entrelacer les branches d’un arbre, à les tresser et à les souder. Cela permet de créer des tunnels, des pergolas et surtout, des murs.

Une technique de construction bien différente de celle d’une maison en béton. Et pour cause, il faut patienter pour avoir sa fab tree hab. C’est souvent l’une des difficultés lorsque l’on choisit de construire durable. Mais quand on sait que le secteur de la construction génère 123 millions de tonnes de débris par an rien qu’aux Etats-Unis, ça donne à réfléchir.

D’autant que la fab tree hab est une maison qui grandit sans pesticides et qui recycle de manière autonome le CO2. Au fil du temps, cette habitation d’un autre genre, ne forme plus qu’un avec l’écosystème. Elle s’y intègre en parfaite harmonie et forme une symbiose avec lui.

Ainsi, après une dizaine d’années d’existence, les branches interconnectées et devenues stables, forment une structure habitable. L’échafaudage peut alors être retiré, et recyclé pour une nouvelle construction.

Fab Tree Hab – véritable innovation ou concept développé ?

La Fab Tree Hab ou l’idée d’une maison écologique est loin d’être une nouveauté. En effet, nombreux sont ceux qui s’attèlent déjà  édifier des maisons plus respectueuses de l’environnement. Ce sont des constructions dont les matériaux respectent l’environnement ainsi que la santé de leurs habitants.

free-fab-hab-interieur

Petit tour d’horizon des maisons bioclimatiques

La « maison bioclimatique » ; elle prend en compte son environnement naturel et en tire parti. La maison, orientée plein sud, profite de la chaleur des rayons du soleil. Son architecture se sert du sol comme masse de stockage thermique, ce qui lui confère une protection contre les vents et les intempéries. A confort et budget égaux, une maison bioclimatique peut consommer entre 30 % et 50 %  d’énergie en moins qu’une maison mal intégrée à son climat. (nb. Le chauffage représente 60 à 75 % des dépenses énergétiques des ménages et contribue pour près d’un quart aux émissions de gaz à effet de serre).

La « maison basse consommation » : sa consommation est inférieure à 50 kwH/m²/an. Pour y arriver, elle utilise notamment des isolants.

La « maison à énergie positive »  Elle consomme moins d’énergie que celle qu’elle produit. Des installations telles que panneaux photovoltaïques ou éoliennes lui permettent d’arriver à un tel résultat.

La « maison HQE » (Haute Qualité Environnementale) HQE n’est pas un label mais un ensemble d’objectifs à respecter pour concevoir la maison. Il faut veiller sur plusieurs aspects : exigences sanitaires, impact sur l’environnement, gestion de l’eau et des déchets ou encore exigences de confort (bruits, odeurs…). Une maison HQE a une consommation énergétique inférieure à 50 kwH/m²/an.

La « maison BBC » (Bâtiment Basse consommation) La maison BBC maîtrise les consommations au maximum. Pour cela, elle utilise par exemple des pompes à chaleur hybrides, des panneaux solaires thermiques ou encore des automatistes pour la gestion de l’éclairage, des volets et du chauffage. Elle a une consommation énergétique inférieure à 50 kwH/m²/an.

La « maison positive » : Nommée initialement maison BEPOS («Bâtiment à Energie Positive»), c’est une maison dont le bilan énergétique est positif. Elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme. C’est une maison passive,  qui optimise ses consommations.

Lire page suivante : Fab Tree Hab, la maison de demain ?