L’étonnant bilan carbone du Père Noël

L'étonnant bilan carbone du Père Noël
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

J’ai toujours été fasciné par les calculs un peu inutiles qui font rêver. En cette période de cadeaux de Noël, voici une statistique qui répond à une question fondamentale : quel est le bilan carbone de la distribution de cadeaux du Père Noël ? Voici les coulisses d’un exploit logistique.

Un super circuit de distribution de 149 millions de kilomètres

Pour déterminer le dégagement en CO2 de la distribution de cadeaux à tous les enfants chrétiens en traîneau, il faut forcément faire des calculs un peu simplificateurs (mais éclairants).

L'étonnant bilan carbone du Père Noël
En supposant qu’il y ait sur Terre, environ 1 milliard d’enfants de moins de 9 ans (au-delà, il ne croient plus au Père-Noël) on suppose, avec 3,5 enfants en moyenne par foyer, que ces enfants habitent dans 258 714 286 maisons différentes.

Cependant, sachant que le Père Noël ne visite pas la plupart des enfants musulmans, hindous, juifs ou bouddhistes mais les enfants athées (au bénéfice du doute) et les chrétiens, il en résulte que la charge de travail pour la nuit de Noël est réduite à 15% de foyers à visiter, soit 51,428 millions de dépôts de cadeaux à organiser.

> 52 millions de foyers à visiter. Autant d’arrêts et de redémarrages à prévoir pour le traîneau

L’observation en temps réel de la distribution des cadeaux

La nuit de Noël a débuté à l’Est alors que les régions plus à l’Ouest ne sont pas encore couchées ni visitées par le Père Noël.

Et c’est à une véritable course poursuite que se prêtent les radars du monde entier depuis plusieurs années pour suivre la course effrénée de l’homme à la barbe blanche (ce qui nous permet de connaître les données de cette exploit logistique). Quand il atteint la France, le Père a déjà distribué plus de 26 millions de cadeaux.

149 Millions de kilomètres à parcourir !

bilan carbone pere noelIl faudrait que le Père Noël visite 1,84 maison par seconde s’il se donnait toute l’année pour distribuer ses cadeaux. Mais, comme il ne travaille qu’en décembre, il doit travailler à la vitesse de 19,61 foyers visités par seconde pendant le mois de décembre.

> Au total, pour relier tous ces foyers, qu’on suppose uniformément répartis sur tous les continents (ce qui est faux), il doit parcourir un total de 149 millions de kilomètres.

Suite > le Père Noel suivi par les radars – combien de cadeaux et de CO2 ?

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


20 commentaires Donnez votre avis
  1. Les cochons n’ont pas de poils.Quel serait l’impact carbone si on leurs fait manteaux ??

  2. Si les rennes du Père Noël pètent, combien de gaz ajoutent au bilan?

  3. Sachant que la majorité des jouets distribués par le Père Noël sont fabriqués en Chine, qu’ils parviennent sur notre continent par avion ou en bateau, dans le magasin (fournisseur officiel du père Noël, bien sûr!)par camion et qu’on doit effectuer un allé-retour en voiture dans ce même magasin avant de le déposer au pied du sapin, ne serions-nous pas pire que le ère Noël?

    Par contre, pour rien au monde je remplacerais ma voiture pour un cochon.

  4. impressionnant……….la magie de noel

  5. C’est génial !! bravo le père noel !

  6. Bonjour Jean-Marie,
    Je vous soutiens sur l’écologie pratique et l\’article que vous venez de publier.nMais pourquoi avez vous (ou le graphiste) choisi comme illustration une photo de chemtrails? Ou bien vous ne connaissez pas encore le phénomène des traînées d\’avions persistants? Je vous donne peut-être une inspiration pour un futur article d\’un phénomène de pollution très inquiètant…
    En tout cas, il y a matière pour une recherche journalistique! Cordialement, Solweig

    • Jean-Marie

      Merci de votre remarque : en fait l’idée de ce visuel était bien de suggérer que l’activité du Père Noël est polluante du fait de son étourdissant circuit logistique et de suggérer de multiples trajets.

      Ceci dit, vous avez raison, on pourrait se pencher sur la question un peu plus.

  7. ah bon..il n’est pas traîné par des rennes ce foutu traineau ? j’aurais plutot calculé l’impact carbon de leur crottin !!!

  8. le père noel n’est pas chrétien: il est commerciale
    le fête de noel non plus n’est pas chrétienne elle est beaucoup plus ancienne
    L’église à choisi cette date symbolique pour fête la naissance de JC
    Mais c’est avant tous le jour le plus court de l’année et la fête du renouveau avec les jours qui vont ralonger à partir de cette date
    Le sapin non plus n’est pas chrétien (il a été condamé pas l’église pendant plusieurs siecles et elle a fini par se lasser)
    heureusement pour les enfants qui ne sont pas chrétiens et qui recoivent quant même des cadeaux
    attention à ne pas tout mélanger

  9. Un calcul me perturbe : 1 milliard d’enfants et 3,5 enfants par foyer en moyenne n’implique PAS qu’il y a 1 000 000 000 / 3,5 foyers à desservir. Il faudrait tenir compte du fait que certains foyers n’ont pas d’enfant.

    Exemple ultra-simplifié : « 10 enfants, 2 enfants par foyer en moyenne ». Certes, ça fait 10 / 2 = 5 foyers EXISTANTS. Mais imaginons qu’il y a un foyer avec 4 enfants, deux foyers avec 3 enfants chacun, et deux foyers sans enfant. Ca fait bien 10 enfants au total et ça fait bien une moyenne de 2 enfants par foyer, mais il n’y a que 3 foyers à desservir, non ?

    A part ça, l’article suppose aussi que « tous ces foyers [sont] uniformément répartis sur tous les continents ». Il admet bien que c’est faux mais néglige de prendre en compte que ça va très sensiblement réduire la distance à parcourir !

    Et puis tant que le Père Noël ne tourne pas au traineau nucléaire…

  10. Lors de Noël , il y a quelques années , ma petite fille
    a reçu un Cadeau pour le Noël de sa boite absorbée depuis
    par la Chine ,,,,,,, un cadeau tout comme les petits
    Musulmans d’alors .
    Tous allaient (( ça se passait au théatre de la ville )) à l’estrade
    accompagnés de leur Papa , pour chercher son cadeau offert par le Père
    Noël .

  11. bien sûr que tout est faux et qu’on préfère la calèche avec ses chevaux, Bambi qui nous tire les larmes et les vrais cadeaux qui viennent d’un coeur sincère et aimant et non faits sous la contrainte d’une fête si populaire qu’on a peur que notre enfant dise à l’école « moi, j’ai rien eu » parce que son papa et sa maman n’avaient pas les moyens de donner des sous au Père Noël alors que même un petit enfant peut comprendre que ses parents n’ont pas assez de sous pour peu qu’on lui explique avec amour pourquoi on ne fait pas comme tout le monde ! (Il peut y avoir d’autres raisons que le manque d’argent !)

  12. Amusant cette étude ….. mais entachée par un mélange de  » religions ».. car les parents, toute religion confondue, marque généralement le passage du Père Noël, pour leur bambin dès qu’ils sont en maternelle… Le Père Noël ne fait choix d’aucune religion sauf aimer les sourires d’enfants! Sur ce salut….

    • Assez d’accord car bon nombre de musulmans et de bouddhistes fêtent aujourd’hui Noël, celui-ci ayant perdu son aspect « chrétien » mais ayant revêtu tous ceux des anciennes fêtes païennes des Saturnales romaines,culte de l’arbre « toujours vert », symbole d’éternité et autres anciennes fêtes.
      Cette fête familiale est très commerciale malgré la féerie dont on veut l’entourer ; c’est pourquoi les enfants, dès qu’ils ont l’âge de raison, ne croient plus aux doux mensonges de leurs parents et auraient parfois préféré qu’on leur dise la vérité.
      En fait, ce sont les adultes qui s’imposent de lourdes charges au détriment parfois de choses beaucoup plus importantes comme le véritable amour et consacrer plus de temps à leurs enfants.

      Le véritable impact carbone, ce sont les illuminations sans nombre, les milliers de voitures sur les parkings des hypermarchés et centres commerciaux, etc. Au siècle où l’on parle d’économies d’énergie, quel paradoxe ! Beaucoup moins réjouissant que ces calculs inutiles bien que rigolos.
      Même nos commentaires ont un impact carbone ! Dommage de sortir de la féerie !

    • Effectivement le Père Noël n’a rien de « chrétiens » bien au contraire, pour les Chrétiens Noël c’est la naissance du Christs, pas cette débauche de cadeau distribué par l’homme en rouge :-) Au moyen âge, l’Église catholique à d’ailleurs décide de remplacer ces rites païens par un certain « saint Nicolas ».

    • Je rejoins la réponse d’Anne (commerce, paganisme, véritables « concours » d’illuminations souvent bien trop lourdes pour être attrayantes…).
      Le vrai Noël, celui, chrétien, de notre enfance, était beaucoup plus chaleureux tout en étant moins voyant et bruyant. Et les cadeaux (rien à voir avec aujourd’hui! à consommer avec modération, donc sans grand impact carbone), c’était pour les étrennes, et la Saint Nicolas dans le NE de la France.
      Comment, dans ce paganisme ambiant, la commercialisation à outrance et le « Père Noël », oser dire que Noël est encore une fête
      chrétienne?

  13. Un père Noël avec des cochons volants,lol.
    ça perd un peu de son charme.

  14. Je crois qu’il est plus que temps de revenir à la charrette avec ses chevaux… (lol)
    Quant aux petits cochons… ils sont mignons, mais surtout ne pas remplacer les élans et les rennes… sinon plus de biche et Bambi qu’est-ce qu’il va devenir ???
    Chacun a sa place sur Terre, mais encore faut-il prendre conscience que le monde actuel doit changer complètement afin d’assurer sa survie…

  15. Comme il est de moins en moins riche,il n’aura pas la nouvelle Renault Clio,donc tous les calculs sont faux.

  16. Supersonique ce Père Noel, je n’avais jamais vu mes cadeaux comme ça !!

Moi aussi je donne mon avis