Les énergies renouvelables en Allemagne pour la première fois en tête !

Les énergies renouvelables en Allemagne pour la première fois en tête !

L’arrêt du nucléaire en Allemagne a eu des conséquences inattendues comme le regain d’utilisation et d’extraction du charbon. Mais il n’a pas interrompu la marche en avant vers plus d’énergies renouvelables dans le mix énergétique allemand. Pour la première fois en 2014, celles-ci devraient être la première source de production électrique outre-Rhin.

Les énergies renouvelables en Allemagne en première position

 actualités énergies renouvelablesCette année en Allemagne, les énergies renouvelables pourraient donc – et pour la première fois de l’histoire ! – devenir la principale source de production d’électricité. Une bonne  nouvelle dans le contexte de réchauffement climatique.

Sur les 3 premiers trimestres 2014 la production d’électricité d’origine renouvelable (éolien, solaire, hydroélectrique, bioénergie)  a dépassé celle issue du lignite. Les énergies renouvelables représentent au total 27,7 % de l’électricité consommée dans le pays.(1)  Selon ces données d’Agora, en septembre 2014 :

  • le lignite représente 26,3 % de la production d’électricité allemande,
  • suivi par le charbon (18,5 %)
  • l’énergie nucléaire (16 %).

Concernant les énergies renouvelables, l’énergie éolienne contribue à 9,5 %, la biomasse à 8,1 % et l’énergie solaire à 6,8 %.

eoliennes-allemagne-cc-benefit-of-insight

L’électricité verte en tête

Selon l’Institut Fraunhofer, sur les 6 premiers mois de 2014, la production d’électricité verte était déjà en première place.

De nouveaux records journaliers

  • Le 6 juin 2014 a été la journée où les rendements d’énergie solaire ont été les plus forts jamais obtenus : à 13h, 24,2 gigawatts d’électricité solaire ont été injectés dans le réseau, soit la production d’environ 20 centrales nucléaires.
  • Le 11 mai 2014, l’énergie éolienne et solaire, l’hydroélectricité et la biomasse ont produit 44 gigawatts d’électricité, environ les trois-quarts de la consommation totale d’électricité.

Il faut dire que les circonstances s’y sont prêtées : la consommation énergétique était en baisse du fait d’un hiver plutôt clément. Les centrales électriques, au charbon et gaz, n’ont pas eu à produire autant que d’habitude ce qui a fait baissé la l’électricité issue des centrales au gaz à 10,4 %.

Cette évolution découle directement du fait qu’il existe un décalage important entre le prix du gaz et de l’électricité. Ce décalage entraîne une chute de la rentabilité des centrales à gaz, très coûteuses.

énergies renouvelables en Allemagne

Parallèlement, le développement des énergies renouvelables s’est vigoureusement poursuivi, les Autorités leur donnant la priorité d’accès au réseau électrique. Autre facteur important, le prix très bas du charbon des Etats-Unis qui le rend plus compétitif que le gaz pour produire de l’électricité

Malgré ce poids plus grand des énergies renouvelables dans le mix énergétique allemand, la taxe sur les énergies renouvelables (2) pourrait diminuer pour la première fois en 2015. Pour une consommation annuelle de 3500 kWh, chaque foyer allemand paie aujourd’hui environs 220 euros.

*Cela me donne une idée

Charbon, pourquoi l’Allemagne devrait imiter la Chine

Extinction des ressources : la fin du charbon

(1) Selon Agora Energiewende, une plate-forme de réflexion et d’échange.
(2) 6,24 cents le kilowattheure

Source : Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) “Okoenergie überholt Braunkohle – erstmals Stromquelle Nummer 1″