L’électroménager classe A est-il rentable ?

Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :
Envoyer cet article par e-mail

Selon l’ADEME, un vieil appareil électroménager peut consommer jusqu’à 6 fois plus qu’un neuf. Ainsi, on pourrait penser qu’acheter un appareil électroménager économe en énergie fait faire des économies…Eh bien, pas si sûr…une enquête publiée en mai 2010 par UFC-Que Choisir montre plutôt le contraire.

L’électroménager classe A pas très rentable

Selon des chiffres de l’ADEME de 2007, selon le type d’appareil, entre un classe A et un classe D, il peut y avoir un écart de consommation de 45€ à 100 € par an.

Les économies d’énergie réalisables avec les appareils classe A, A+ ou A++ seraient donc appréciables.  Et comme la durée de vie d’un appareil classe A est généralement plus longue, acheter les classe A, c’est moins consommer, moins polluer et économiser plus longtemps.

L’UFC remet partiellement en cause cette vision. L’électroménager "vert" serait "rentable" car les économies sur la facture d’électricité permettent peu souvent de compenser le surcoût de l’achat de l’équipement.

ElectroménagerAinsi, même avec les réfrigérateurs-congélateurs, on aurait du mal à rentabiliser l’investissement initial et la classe A+ serait plus ‘rentable’ que la classe A++ :

  • Exemple 1 : les réfrigérateurs classe A++, qui sont les moins gourmands en énergie, coûtent en magasin en moyenne 282 € de plus que les moins économes (classe A). L’économie d’électricité réalisée par ces réfrigérateurs n’atteint que 160 euros au bout de 10 ans.
  • Exemple 2 : si on achète un réfrigérateur de classe A+ , un peu plus gourmand en énergie que ceux de classe A++, on peut rentabiliser son investissement en 10 ans : on a un surcoût à l’achat de 85 € compensé par une dépense 90 € de moins en facture qu’avec un réfrigérateur de classe A !" 
  • Exemple 3 : en ce qui concerne les sèche-linge, trop gourmands, il n’existe pas de classe A+. On n’arrive jamais à réaliser assez d’économies d’énergie pour compenser le prix plus élevé de l’appareil "vert". Le sèche-linge de classe A, le plus économe, coûte 532 €  de plus que le plus énergivore (classe C) : l’économie sur la facture électrique n’est que de 290 € sur 10 ans.
  • Exemple 4 : les lave-linge. Selon l’ADEME, on peut diminuer la consommation électrique des lessives de 535 kWh à 243 kWh/an

"L’économie d’énergie est hors de prix" »

Etiquette énergiePour arriver à rentabiliser l’achat de ce type d’appareils UFC suggère :

1 – d’appliquer le système de bonus-malus, qui a déjà fait ses preuves dans l’automobile", aux appareils électroménagers.
Ce dispositif imposerait un malus aux appareils gourmands et un bonus aux équipements les plus performants en matière énergétique.

 2 – de remettre à plat l’étiquetage énergétique qui classe les appareils électroménagers de A à G selon qu’ils sont plus ou moins économes en énergie. Les étiquettes de l’électroménager est "obsolète" car les réfrigérateurs de classe B à G ne sont plus vendus en magasin.

Conclusion : quand on achète un réfrigérateur de classe A, il ne faut pas penser que c’est le plus économe car ce sont bien les modèles classés A+ ou A++ qui sont le moins gourmands en énergie. Deuxième conclusion : acheter un appareil de classe A++ est un acte motivé par l’envie de minimiser son impact écologique mais pas par les économies qui sont à la clé…  

 Au sujet de l’électroménager écologique

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Attention: avec les évolutions (aberrantes) de l’étiquette énergie, la classe A correspondra souvent aux appareils les moins performants ! (pour les frigos, dès juillet prochain).
    Pour ne pas vous tromper le guidetopten, un guide du WWF, de l’association de consommateurs CLCV, avec le soutien de l’ADEME, dont consoGlobe vous donne le compte rendu régulièrement

  2. Pour se faire une idée concrète pour chaque appareil, je recommande le site les conseils d’utilisations electromenager !

Moi aussi je donne mon avis