Economies d’énergie. Financer vos travaux avec des “crédits verts”.

Pour réaliser des travaux d’économies d’énergie dans votre logement, les aides sont nombreuses : subventions, aides locales, d’établissements publics (ANAH), crédit d’impôt

Mais sachez aussi que, pour financer ces travaux, il existe également des prêts spécifiques à taux bonifié  proposés par les banques et qui viennent en complément des autres aides ci-dessus. Comment en bénéficier ? A qui s’adressent-ils ? Pour quel type de travaux ?
Developpement durable article

Les banques se mettent au prêt vert


La mise en place du Livret de développement durable (LDD)* par l’Etat en remplacement du Codévi (Compte pour le Développement Industriel) a en effet contraint les banques à développer des prêts finançant les travaux d’économie d’énergie dans des logements de plus de deux ans.

Ces crédits « développement durable » sont des crédits comme les autres*, excepté le fait qu’ils bénéficient, en principe, d’un taux d’intérêt bonifié (des Taux effectif global dits TEG de moins de 5 %).  

Selon l’ADEME, il n’est pas nécessaire d’avoir une épargne sous forme de LDD pour bénéficier des prêts spécifiques à l’économie d’énergie dans le logement. Chacun peut donc en bénéficier, à condition que son dossier soit accepté par sa banque ! 

* Il s’agit d’un livret d’épargne réglementé, non fiscalisé et accessible depuis le 1er janvier 2007qui  peut-être utilisé comme un livret épargne complémentaire du Livret A.  Avec un plafond à 6 000 euros (au lieu de 4 600 €pour l’ex Codevi), il permet de récolté un surplus d’épargne estimé à 10 milliards d’euros et mobilisé pour des prêts permettant aux particuliers de financer des mesures d’économies d’énergie. 

**Les banques peuvent au choix en faire des crédits à la consommation, crédits affectés ou crédits immobilier, les seules différences se situant dès lors au niveau du droit de rétractation ou du délai de renonciation, ou encore au niveau des frais de dossier (souvent plus importants en crédit immobilier)

 

Eco-prêts, un outil pour choisir son prêt  

De plus en plus de banques proposent désormais une offre de financement "développement durable".  Alors, comment les distinguer ? Quelles sont les plus intéressantes ?

Pour vous aider dans votre choix, l’ADEME et le groupe européen Testé pour Vous ont développé un outil de comparaison des prêts dédiés aux économies d’énergie proposés par les différentes banques françaises. : Eco-prêts™.

Les différentes offres sont ainsi notées (bon / moyen /insuffisant) et classées selon 4 critères : 

  • le coût du prêt (40 % de la note) : pour le prendre en compte, il a été demandé aux établissements de crédit de réaliser une simulation de TEG pour 10.000 euros empruntés sur 60 mois, 
  • le montant maximal et la durée maximale du prêt (30 %), 
  • la souplesse du crédit (15 %) : capacité à différer le début du remboursement ou de reporter ou moduler,
  • les mensualités, l’étendue des dépenses éligibles (finançables par le prêt) (15 %).

Seuls sont notés et comparés les prêts dédiés aux travaux de  réhabilitation thermique c’est-à-dire qui financent les travaux visant à améliorer la performance énergétique des logements (isolation, chauffe-eau solaires, etc.) en application du dispositif du Livret de Développement Durable. 

Si certaines offres financent également des travaux lors de l’acquisition de logement ou la construction d’un logement neuf plus efficace énergétiquement, ces prêts « acquisition »  ne sont pas pris en compte dans la notation. Ainsi les 5 offres proposant uniquement ce type de prêt n’ont pas été notées mais ont tout de même été décrites selon les différents critères énoncés précédemment.

Les prêts les mieux notés (notés « bons ») par l’Ademe et Testé pour vous sont ceux proposés par :

  • Banques Populaires d’Alsace (Prévair Eco-habitat) et Occitane (Prévair Plus),
  • Crédit Agricole Aquitaine (Prêt Bonifié Energie Solaire), Atlantique Vendée (Dispositif Prêt Economies d’énergie), Centre Ouest (Prêt Economies d’Energie Habitat), Charente-Maritime Deux-Sèvres (Prêt Economies d’Energie) et Pyrénées Gascogne (Prêt Solaire Aquitaine et Prêt Travaux de Réhabilitation Thermique),  
  • groupe CIC (Prêt Economie d’Energie CIC),
  • Banque Solfea (Picardie Avantage Energie).

Toujours selon l’ADEME, la qualité générale de l’offre ne cesse d’augmenter avec des plafonds de montant de prêt plus élevé, des durées de remboursement plus longues, et prêts plus souples.  

Des prêts verts pour nos voitures ?

Par ailleurs, l’Ademe et Testé pour vous décrivent (sans les comparer) des prêts pour l’acquisition d’un véhicule moins polluants proposés par seulement quelques banques pour financer des véhicules à haute performance énergétique. Au total, 6 prêts sont détaillés.           

Pour en savoir plus  :