L’eau, toutes les données clés

Connaître l’eau, l’élément essentiel à la vie par excellence. Voici les indicateurs clefs pour une idée plus précise sur la place de l’eau dans l’écologie de la planète et son rôle dans notre vie

Les statistiques sur l’eau sur Terre

  • 0,0001 % de l’eau terrestre est disponible et potable.
    .
  • Il y a 35 millions de km3 d’eau douce dans le monde mais près de 70 % se trouvent sous forme de glace et 30 % sous la terre.
    .
  • L‘eau sur Terre représente environ 3 milliards de milliards de tonnes, soit un demi-millième de la masse terrestre seulement.

L’eau terrestre a été apportée par environ 10 millions de comètes et d’astéroïdes tombées sur Terre entre 50 et 100 millions d’année après la formation de la planète.

97,5 % de l’eau présente sur terre sont constitués d’eau salée et à seulement 0,3 % d’eau douce utilisable par l’homme.

Les réserves d’eau par habitant et par an sont de 6.600 m3 en 2010, et les prévisions indiquent qu’en 2025 elles seront de 4.800 m3. Elles étaient de 15.000 m3/an/hab en 1995.

  • Le risque de pénurie existe quand ces réserves atteignent 1.700 m3/an/hab.
  • La France est bien dotée en eau : 7000 m3 disponibles par personne et par an alors que le seuil du « stress hydrique » est de 1700 m3

Retrouvez toutes les statistiques sur l’eau et les océans
dans le Planetoscope

L’eau douce sur Terre

eau douce dans les aquifèresBien que l’eau douce ne soit pas considérée comme une ressource rare au niveau mondial, une grande partie de cette eau est géographiquement inaccessible ou accessible une partie de l’année seulement.

Il y a 35 millions de km3 d’eau douce dans le monde mais près de 70 % se trouvent sous forme de glace et 30 % sous la terre.

  • 0,3 % seulement de l’eau terrestre est de l’eau douce utilisable par l’homme. Les 2/3 de cette eau douce sont contenus dans les glaciers. Le reste est contenu dans les glaces ou les nappes phréatiques et difficile à utiliser.
  • Hormis les glaciers, il y a 100 fois plus d’eau douce sous la terre que dessus. Le reste est contenu dans les glaces ou les nappes phréatiques et difficile à utiliser.

*

La suite > les usages de l’eau dans le monde