Les défis de la planète. Le WWF dit tout

>>>Suite de l’interview du WWF. Comment lutter contre le réchauffement ? Qui est le responsable de ces changements ? Voici les réponses du WWF…

consoGlobe : Votre dernier rapport concernant le milieu arctique, paru il y a trois mois, est relativement pessimiste. Vous y évoquez la hausse du niveau des mers, mais aussi des scénarios alarmistes entraînés par le réchauffement. La situation est-elle critique à ce point ? Comment chacun d’entre nous peut y remédier concrètement ?

Le WWF : Le rapport Arctique souligne que le système climatique mondial est un système complexe, aux interactions nombreuses et qu’il peut être sévèrement perturbé si on franchit des points de ruptures. L’Arctique est une zone particulièrement importante et fragile dans ce système climatique mondial. Des changements brutaux du système climatique ont déjà été observés dans l’histoire du climat de la planète. Il est donc tout à fait probable que la perturbation anthropique de l’atmosphère en déclenche de nouveaux. S’il reste difficile de prévoir exactement l’ampleur et la forme des conséquences, il est indéniable qu’il faut agir pour éviter ces dérèglements, car une fois les points de rupture atteints, il sera trop tard.

ArctiqueChacun d’entre nous peut agir concrètement pour remédier à ce défi. Il est essentiel de montrer, aux décideurs politiques qu’ils ont le mandat pour prendre les mesures nécessaires face enjeux climatiques, à travers son vote, des pétitions, et tous les réseaux sociaux. 

Chacun peut également agir dans sa vie de tous les jours en adoptant les « éco-gestes ». Ce sont des gestes ou choix simples en termes d’alimentation, de déplacements etc, qui permettent de réduire jusqu’à 30 % de nos émissions. De plus, le changement climatique nous donne l’opportunité de réfléchir sur nos réels besoins et de chercher un mode de vie qui soit plus respectueux de la nature. Chacun a un rôle essentiel à jouer en influençant les comportements et raisonnement de son entourage, pour montrer que les solutions existent et qu’elles souvent sont bénéfiques à tous les niveaux.

consoGlobe : Qui est selon vous le plus grand responsable du réchauffement climatique ?

Le WWF  : On pourrait bien sûr désigner un secteur particulier, comme le transport routier, ou encore la consommation de viande, ou l’explosion du trafic aérien, mais ce serait passer à côté du fond du problème. En effet, la cause du réchauffement climatique est systémique dans le sens où les impératifs économiques, politiques et financiers créés aujourd’hui favorisent les intérêts et profits à court terme, sans laisser de place à la réalité écologique. En menant une réelle réflexion sur nos besoins, nous pourrions répondre à la fois aux enjeux du changement climatique et aux besoins essentiels de tous les habitants de la planète. 
 
consoGlobe : Vous avez récemment évoqué une "révolution industrielle" nécessaire pour échapper à des changements climatiques irréversibles. Qu’inclut cette révolution industrielle ? Quelle est la place du citoyen dans cette dernière ?

Le WWF : Le rapport « Climate solutions 2 » explique qu’il ne reste que cinq années au monde pour initier sa révolution industrielle. Si elle n’est pas initiée d’ici là, les taux de croissance ne pourront pas être assez rapides pour permettre aux économies de marché d’atteindre leurs objectifs de réduction d’émission pour contenir le réchauffement climatique en dessous de deux degrés.

Bâtiments vertsCette révolution industrielle devra se faire à un rythme sans précédent : 20 % de croissance par an dans l’industrie propre et efficace sur des dizaines d’années. Une telle révolution ne pourra pas être atteinte par de simples mesures de marché. Des interventions directes dans l’économie seront nécessaires, telles que l’introduction de standards d’efficacité énergétique, des prix préférentiels garantis pour les énergies renouvelables, et l’arrêt des subventions aux énergies fossiles. Surtout, cette révolution devra se faire sur tous les secteurs simultanément. Pour cela, il mettre en place un environnement qui permette des investissements de long terme. 

Le citoyen a une place à jouer dans cette révolution industrielle en orientant ses choix de consommation vers les produits les plus économes. Il sera nécessaire que soient mises en place des missions d’information auprès des citoyens pour leur expliquer les évolutions et leur permettre d’influencer les orientations technologiques. Cette révolution industrielle mènera à de nombreuses modifications du mode de vie des citoyens qu’on peut imaginer dans l’ensemble largement positives (modes de transports doux, maisons mieux conçues et isolées, réduction de la pollution de l’air etc).

>>>Lire la suite de l’interview du WWF

Lire également sur le développement durable