Chine : le boom automobile aggrave la pollution

  • Ce sont près de 1 000 nouvelles voitures qui apparaissent chaque jour à Pékin qui suffoque sous la pollution et la congestion urbaine. Dans la ville des Jeux Olympiques de 2008, le niveau de dioxyde d’azote dépasse de 78 % les valeurs hautes préconisées par l’Organisation mondiale de la santé.

Les Autorités municipales sont inquiètent mais sont également propriétaires de Beijing Automotive Industry Corp., le constructeur automobile chinois qui a créé des coentreprises avec DaimlerChrysler AG et la sud-coréenne Hyundai Motor Co. Beijing Automotive qui a payé plus de 500 millions $ US en impôts locaux et mis sur le marché 500 000 véhicules en 2005, en prévoit 1 million en 2008.

La hausses du pouvoir d’achat et la chute des prix des automobiles à l’échelle du pays ont fait explosé les ventes, en hausse de 54 % au premier trimestre 2006 avec un marché chinois qui se classe au deuxième rang mondial avec 33 millions de véhicules qui roulent sur les routes en 2006. L’industrie des véhicules motorisés compte 1,7 million de travailleurs en 2006.

pollution en Chine
Et ce n’est pas finit car la Chine ne compte pour l’instant que 25 véhicules, dont 7 voitures, par 1 000 habitants, soit le niveau des États-Unis en 1915. Cependant, si le nombre de voitures continue à augmenter aussi vite le pays en comptera plus de 130 millions en 2020. Cette hausse va continuer à accroître la demande en pétrole de la Chine qui est devenue importateur net en 2003.

Du coté de l’environnement, cela pose problème car l’essence chinoise contient de hauts niveaux de soufre et de toxiques du fait de raffineries chinoises qui ne sauront pas produire combustible de qualité avant des années. Leur réforme ainsi que la mise en place de mesure anti-pollution contraignantes à été ralentie par des Autorités chinoises, notamment la puissante National Development and Reform Commission et les gouverneurs régionaux plus soucieux de croissance économique que d’écologie et de santé publique.

Lire aussi Le charbon chinois étouffe la planète

Chine : le boom automobile aggrave la pollution