Se chauffer au bois. Coûts et aides spécifiques.

Seconde partie de notre zoom sur le chauffage au bois, alternative aux sources fossiles (gaz naturel, fioul…). Quel est le coût d’un tel système ? Quelles sont les aides financières en place ? Pouvez-vous bénéficier du crédit d’impôt  ?

Une installation coûteuse mais un combustible économique

Developpement durable article
Le chauffage au bois est-il économique ? Cela dépend
du type d’appareil, du prix du bois, du niveau de consommation en combustible, etc.

Par exemple, le coût d’installation d’une chaudière à pellets est 2 à 4 fois supérieur à celui d’une chaudière à gaz ou fioul. mais le coût du combustible est environ deux fois moindre pour les pellets : l’utilisation du bois est d’autant plus intéressante que la quantité de combustible consommée est élevée.

Developpement durable article
Plus le prix des combustibles classiques augmentera, plus le chauffage au bois sera avantageux étant donné que le prix du bois n’est pas aussi fluctuant que celui des combustibles fossiles.

Le cas des bûches est particulier car les prix sont très
variables selon l’essence du bois, le conditionnement, le séchage
et la distance de livraison.

 

Quelques coûts à titre indicatif donnés par l’ADEME :

Developpement durable article

Le chauffage au bois : Aides et avantages fiscaux

Cependant vous pouvez bénéficier d’aides et d’avantages fiscaux pour ces équipements de chauffage au bois avec :

  • Un taux réduit de TVA à 5,5 % pour l’achat du bois, l’installation de poêles à bois reliées à un tuyau fixe de branchement ou de chaudières individuelles.
  • Un crédit d’impôt si le rendement de votre appareil dépasse 65 % et s’il respecte les normes françaises et européennes en vigueur, ce qui est le cas des appareils labellisés Flamme verte. Il s’élève à 50 % du montant ttc de la valeur de l’équipement (c’est à dire hors main d’œuvre d’installation) payé entre le 1 janvier 2006 et le 31 décembre 2009. Le montant des dépenses éligibles au crédit d’impôt est plafonné à 8000 euros pour une personne seule, à 16000 euros pour un couple marié soumis à l’imposition commune (majoration de 400 euros par personne à charge).

De plus, des subventions de l’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) peuvent être attribuées pour l’installation  de chaudière à bois ou d’un appareil indépendant  (insert, poêle…) labellisé Flamme verte. Cependant vous devez être propriétaires occupants ou bailleurs, et le logement doit avoir plus de quinze ans. Le montant de la subvention est fonction du type de travaux, des
conditions de ressources et de la région.

Des aides forfaitaires des Conseils régionaux sont également possibles sous certaines conditions comme le respect de critères techniques précis,  l’exigence d’un installateur Qualibois, etc.

*

Je veux témoigner

Outil  : Trouver un fournisseur de bois de chauffage près de chez soi.