Ces substances que nous cachent… les bougies parfumées et l’encens

Ces substances que nous cachent... les bougies parfumées et l'encens

Le gouvernement français souhaite interdire prochainement les encens et bougies parfumées les plus polluants. Et pour cause puisque ces produits cachent des substances toxiques non négligeables.

Encens et bougies parfumées épinglés

encens-zen-bouddha-statue-maison-parfum-fumeeL’encens et les bougies parfumées sont généralement synonymes de bien-être, chassant les mauvaises odeurs et répandant un parfum agréable.

La plupart des gens achètent de l’encens pour purifier l’air intérieur. Le marketing autour de ces produits met en avant des ambiances “zen” de manière à augmenter cette idée, un peu comme le font Febreze et les autres désodorisants d’intérieur :

Il s’agit bien dans le discours marketing de “purifier l’air”. Une plaisanterie de mauvais goût quand on regarde dans le détail les substances que vous respirez quand les objets brûlent.

Le problème est que l’air est encore plus pollué à cause de l’encens et des bougies parfumées. La faute aux substances toxiques présentes dans la plupart des produits.

De l’encens naturel ?

encens-maison-parfum-fumee-combustion-meditationUn encens naturel proviendrait d’une plante, une petite branche d’arbre ou fleur. Ces arbres et plantes sont rares et, de fait, pas suffisants pour produire l’encens nécessaire à l’usage des populations : il est donc très difficile de trouver de l’encens naturel.

De fait, la plupart des bâtons d’encens sont chimiques. De la même manière, les bougies parfumées sont chargées en parfums de synthèse.

Une pollution massive de l’air intérieur

L’air intérieur est pourtant déjà plus pollué que l’air extérieur. En cause, les tabacs consommés, les moisissures, les substances dégagées par les peintures ou les revêtements de sol, mais également l’utilisation de produits d’entretien par exemple.

La pollution des encens et bougies est, elle, massive car émettent  dans les deux cas des polluants qui remplissent entièrement les pièces.

Les Français aiment pourtant beaucoup ces parfums d’ambiance. Une étude du Crédic montrait en 2009 que près de la moitié de la population utilise parfums d’ambiance, bougies parfumées et/ou encens, parfois même quotidiennement pour 9 % des personnes interrogées. D’ailleurs, on en consomme plus de 2000 tonnes par an dans le monde.

bougies-intérieur encens

planetoscope-statistiques-monde-franceLa production mondiale d’encens

*

> Suite : Encens et bougies : produits toxiques mis en cause