Biodiversité. 6 des 8 espèces d’ours menacées de disparition

La biodiversité est en danger.Le tableau est noir. Les abeilles disparaissent en masse. Les forêts tropicales sont pillées à grande échelle, les océans se vident.

Les ours sont en danger

ours polaire

L’homme prend de plus en plus de place sur la planète et celle de la faune diminue.

15 à 37 % de la biodiversité aura disparu d’ici 2050 du fait du réchauffement planétaire, affirme un article publié en 2004 par un collectif de scientifiques du monde entier.

Les espaces disponibles pour les animaux sont de plus en plus restreints, pollués ou fréquentés par les braconniers ou les structures humaines. Bref tout va bien !

Conséquence directe, le royaume animal est gravement menacé.

  • Sur 41 415 espèces d’animaux recensées sur terre, 16 306 sont menacées d’extinction, soit 188 espèces de plus qu’en 2006.
  • 70 % des plantes et 1 amphibien sur 3 sont menacés
  • 25 % des 6000 à 8000 espèces de mammifères dont les grands singes,
  • 1 espèce d’oiseau sur 8 est menacée, notamment les grands vautours en Afrique et Asie.
  • Les pays où les espèces disparaissent le plus vite sont l’Equateur (2178 espèces en danger), les USA (1179 espèces), la Malaisie, l’Indonésie, le Mexique, la Chine, le Brésil, l’Australie, la Colombie et la France avec 641 espèces menacées, dont 517 dans les territoires d’Outre Mer.

    Adieu les ours ?

    L’UICN, l’Union mondiale pour la nature a publié un rapport expliquant que, sur les 8 espèces d’ours, 6 sont menacées d’extinction complète.

  • Les ours sont en forte compétition avec les hommes pour les espaces naturels et sont chassés dès lors qu’ils s’attaquent à des élevages.

    Dans certains pays, le braconnage les menacent également, à l’instar d’autres mammifères. En Chine, on croit que la bile d’ours est un plat raffiné et sert en médecine traditionnelle.

    Le statut des ours :

  • l’ours malais (30 % auraient disparu lors des 30 années passées)
  • l’ours noir d’Asie (vulnérable)
  • le panda géant (en danger)
  • l’ours lippu (vulnérable)
  • l’ours polaire (vulnérable)
  • L’ours blanc polaire (susceptible de disparaître rapidement du fait du réchauffement ddes zones polaires et de la banquise arctique).
    >> L’ours noir américain, lui, se porte relativement bien mais les populations d’Europe ou d’Asie sont menacées.
  • Nos nounours en peluche seront-ils bientôt des vestiges du passé ?

    *

    A lire sur la biodiversité  :
    Congo – Sans ses hippopotames, le lac Edouard se meurt !
    – La grande barrière de corail est en sursis
    Face au réchauffement, animaux et plantes déménagent
    Le bois, en voie d’extinction ou alternative au pétrole ?