Bien choisir votre vélo électrique

Bien choisir votre vélo électrique

Les ventes de vélo à assistance électrique (VAE) progressent régulièrement en France : un peu plus de 30.000 vendus en France en 2010, 40.000 en 2011, 46.000 en 2012, 56.000 en 2013… le vélo électrique a la côte ! Déjà en 2010, selon une étude TNS-Sofres, le vélo apparaissait comme une solution pour limiter la pollution pour 95 % des Français, tandis que pour 8 Français sur 10, il s’agit d’un mode de transport d’avenir. Nouvel outil de mobilité urbaine, le vélo électrique séduit de plus en plus.

Qu’est ce qu’un vélo électrique ?

Rapidement appelé vélo électrique, on parle plus précisément de Vélo à Assistance Électrique ou V.A.E. Concrètement, cela signifie que le vélo ne roule pas seul, mais assiste l’effort humain. C’est le mouvement du pédalier, l’énergie humaine, qui entraîne le moteur électrique et vient aider l’usager en soulageant son effort.

Ce “démarrage à la pédale” est obligatoire selon la législation française pour que le V.A.E soit considéré comme un cycle et non pas un cyclomoteur. Il faut également remplir d’autres conditions pour qu’un V.A.E soit considéré comme vélo et non pas cyclomoteur :

  • Le moteur doit s’enclencher dès lors qu’il y a effort humain et doit s’arrêter quand l’usager arrête de pédaler ;
  • Le moteur ne doit pas dépasser les 250 Watts de puissance ;
  • Dès que la vitesse de 25 km/h est atteinte, le moteur doit s’arrêter.

Un vélo électrique est équipé d’un moteur de 180 à 250 Watts et d’une batterie de 24 ou 36 Volts. Pour aider au pédalage, le moteur électrique se met en marche automatiquement lorsque l’on pédale. Il se coupe lorsque le pédalage cesse.

Cela permet ainsi d’arriver avec peu d’effort à une vitesse de 25km/h, et de grimper les côtes très facilement. Pour recharger la batterie, on la branche sur une prise de courant classique chez soi ou au bureau.

Normalement, le niveau d’assistance du moteur électrique doit pouvoir se régler, que l’on choisisse d’être fortement assisté dans le déplacement ou pas. La batterie quant à elle peut normalement être rechargée avec une prise secteur, à domicile ou au bureau.

vélo-a-assistance-électrique

Les 4 principaux types de vélos électriques

Le vélo électrique urbain : classique, léger et maniable, le vélo électrique urbain est aussi efficace en ville qu’en promenade.

Le vélo électrique hollandais : il a plusieurs caractéristiques : un col de cygne noir typique des vélos hollandais de ville, un cadre droit classique et ouvert et surtout une assise bien droite qui permet de soulager le dos. Il convient à un usage quotidien et est apprécié pour ses nombreux atouts : chaîne intégralement carrossée pour ne pas salir les vêtements, changement de vitesses en marche ou à l’arrêt, position assise droite et haute pour mieux voir la route, grandes roues de 28″ pour le confort de conduite. Mais il est en général plus lourd et conçu ergonomiquement pour des routes plutôt plates…

Le VTT électrique, ou ‘VTTAE’ : il peut convenir pour un usage urbain ou périurbain tonique, et permettra aux moins entraînés de profiter des joies du hors piste.

Le mini-vélo électrique : c’est le vélo électrique préféré des amateurs de camping, des travailleurs dans les immeubles, d’adeptes des voyages ou weekend, ou de ceux dont le logement est exigu… Il s’agit d’un vélo électrique pliable qui, une fois replié, ne prend quasi pas de place. Il se range sans problème dans un coin du bureau, dans un placard, le coffre d’une voiture ou la soute d’un camping car.

Lire page suivante : Avantages et inconvénients du vélo électrique – Les 11 critères de choix

L’alternive Rool’in : offrez une roue électrique à votre vélo

consoGlobe.com s’associe à Rool’in pour vous offrir 5 % de réduction sur votre achat de Rool’in, la roue électrique qui s’adapte à votre vélo en moins de 3 minutes.

  • Coût total bien moindre qu’un VAE ordinaire.
  • Encombrement réduit.
  • Et vous gardez le choix de rouler en mode normal ou électrique.

Cliquez sur la photo ci-dessous pour en profiter.

rool'in code promo