Etonnant

Une bibliothèque sans livres à San Antonio

Une bibliothèque sans livres à San Antonio
Vous aimez ? Partagez :

Décidément ces Américains, jamais à court d’idées étonnantes ! Cette année, ils prévoient d’ouvrir la première BiblioTech à San Antonio, au Texas. BiblioTech et pas bibliothèque puisque ne seront à emprunter que des liseuses numériques et aucun livre papier.

BiblioTech, la 1ere bibliothèque entièrement numérique

Photo : Bexar County Government

Photo : Bexar County Government

Aux Etats-Unis, premier consommateur d’e-books, le marché des liseuses tend à s’effriter. Selon le cabinet d’étude Forrester Research, il s’est vendu 9 millions de liseuses en 2012, contre 15,5 millions d’unités en 2011.

(à comparer à la production mondiale de tablettes internet ipad, Galaxy, Archos, …)

Et ce chiffre devrait continuer à diminuer. Mais cela ne traduit pas un désamour des lecteurs pour les livres numériques. Cela s’explique par le fait que les individus préfèrent tout simplement lire sur leur tablette.

Surfant sur le succès toujours présent des livres numériques, BiblioTech mettra à disposition des lecteurs 10 000 livres numériques, consultables sur place ou empruntables, et lisibles sur Mac, PC, tablettes ou smartphones. Le principe reste le même que pour les bibliothèques classiques : l’emprunteur est enregistré et peut disposer d’une liseuse numérique pour un délai maximum de 2 semaines. Au-delà, l’e-book s’effacera et la liseuse deviendra inutilisable.

steve jobs liseuses« Les livres sont importants pour moi, mais le monde change et ce nouveau lieu est le meilleur moyen actuel pour rendre service à nos habitants », estime le juge du Comté de Bexar, Nelson Wolff, à l’origine de ce projet.

Car en effet, derrière ce projet (en plus de l’espoir de devenir le nouveau Steve Jobs), Wolff compte participer à la réduction de la fracture numérique. Le quartier où se situe la future bibliothèque du futur est populaire. Les habitants issus de milieux défavorisés n’ont pas ou peu accès à la technologie. Le projet se veut donc être un doublé gagnant : démocratiser la lecture et la culture.

Que pensez-vous de ce type d’initiative ?

*

Je veux témoigner

Sur les livres et les liseuses numériques :

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


2 commentaires Donnez votre avis
  1. Le livre papier est au livre numérique ce que l’argentique est au numérique. J’aime le livre papier, le tenir, le sentir ; et voir ma bibliothèque, chez moi. Mais je pense que je passerai un jour à la tablette numérique.
    L’idée d’une bibliothèque municipale (ou publique) faite que de numérique est une bonne manière de tester avant de choisir.
    Techniquement, la tablette est préférable à la liseuse car elle permet tout (liseuse + divers logiciels + internet…). La liseuse ne fait que contenir des livres avec ou sans photos, en nb ou couleur selon modèle.

  2. De telles propositions alors qu’on découvre de plus en plus que regarder un écran est nocif pour la santé, c’est, il me semble, marcher sur la tête. « Démocratiser la lecture », si ça n’a pas été possible avec des livres, je ne vois pas pourquoi cela se ferait davantage avec le numérique.
    J’invite à regarder cette vidéo décalée qui paradoxalement a le mérite de remettre les pendules à l’heure :
    youtube

Moi aussi je donne mon avis