L’ebook, un nouveau gadget high tech peu écolo ?

Quand le beau temps est là, nous sommes nombreux à apprécier se détendre quelques minutes au pied d’un arbre dans un parc proche, tout en savourant le plaisir d’ouvrir un bon livre. Mais l’image presque sentimentale que l’on a de ce dernier est peut-être en passe d’être assombrie par l’arrivée du livre…électronique ou ebook. Accueilli par les uns, boycotté par d’autres, le ebook fait couler de l’encre…

Le ebook : moins polluant que le livre ?

Grande nouveauté du salon du Livre à Paris, le fameux ebook bénéficie, à première vue, de multiples avantages. Plus pratique que le livre papier, le petit appareil d’environ 300g permet de transporter dans votre sac de voyages toute une bibliothèque sans en ressentir le poids.

EbookOn lui prête également des propriétés écologiques, car la fabrication de ebooks n’a nul besoin de papier, permettant ainsi de lutter contre la déforestation…Bref, une image trop lisse, qui n’est pas au goût de tout le monde…

Le ebook : catastrophe écologique ?

L’ONG Les Amis de la Terre n’a pas tardé à donné son avis sur ce nouveau "gadget technologique". Bien qu’il ne nécessite pas de papier, l’ebook, tout comme d’autres appareils électroniques, requiert des minerais rares dont l’extraction détruit également des forêts.

Par ailleurs, la fabrication de ces objets high tech serait "un gouffre énergétique" selon le cabinet Carbone 4 : il faudrait une quinzaine d’années d’utilisation pour amortir le bilan carbone d’un livre électronique. De plus, comme les téléphones et les ordinateurs, les livres électroniques sont élaborés de telle sorte qu’ils devront être jetés au bout de quelques années…

ebookPour Les Amis de la Terre, la priorité est la diminution des imprimés publicitaires et du suremballage. Ce serait une erreur que d’abandonner le livre papier qui nous donne accès au savoir de façon intemporelle, accessible à tous et sans énergie, contrairement à l’ebook qui coûte plusieurs centaines d’euros et pousse à la consommation en raison de sa durée de vie limitée.

Le papier recyclé, l’alternative de choix

Pour les éditeurs qui souhaitent réduire l’impact environnemental de leurs produits,  l’ONG leur propose plutôt de miser sur le livre en papier recyclé, dont la fabrication nécessite moins d’eau et moins de bois que le papier classique. Par ailleurs, l’organisme souligne qu’il s’agit aussi de maintenir l’activité des bibliothèques, notamment…

BouquinsEt avouons-le, le ebook en pleine nature ou à la plage, ce n’est peut être pas ce qu’il y a de mieux quand on est en plein soleil et qu’à la moindre occasion, les grains de sable se feront une joie d’ensevelir votre joujou high tech.

ebook-Le saviez-vous ?

D’après la société Carbone 4, le bilan carbone d’Hachette est de 178.000 tonnes de CO2, pour 163 millions d’exemplaires publiés en un an. Soit un peu moins de 1 kg en moyenne par livre.

Pour l’ebook, si l’on considère l’ensemble des matériaux entrant dans sa construction, le fret pour des produits fabriqués en Chine, la livraison aux magasins, l’électricité pour son utilisation et le recyclage en fin de vie, son bilan carbone atteint 240 kg !

Lire également sur l’high tech écolo