Le bâtiment soumis à nouvelle réglementation

Economies d’énergie, préservation de l’environnement, directives européennes : le bâtiment doit désormais intégrer la notion de développement durable et appliquer des réglementations thermiques.

Une réglementation basée sur le respect de l’environnement

L’application de cette directive pourrait diviser par 4, à l’horizon 2050, les émissions de gaz carbonique. Afin de maîtriser la consommation d’énergie et de répondre au problème de raréfaction des ressources en énergies fossiles, des nouvelles réglementations ont vu le jour.

habitat écologiqueLe constructeur a la possibilité d’agir sur le bâti – isolation, perméabilité, apports solaires – et sur les systèmes – chauffage, ventilation, éclairage, eau chaude sanitaire, refroidissement.

Il s’agit par exemple d’augmenter les épaisseurs d‘isolants, prévoir des menuiseries extérieures et intérieures plus efficaces, des double vitrages, diminuer les déperditions par la ventilation mécanique, la mise en place de systèmes performants de chauffage et d’eau chaude

Si les énergies classiques sont toujours utilisées, les énergies renouvelables : solaire, aérothermique, géothermique, sont encouragées.

  • 9 Français sur 10 se disent préoccupés par l’environnement. C’est aussi pour répondre à cette nouvelle préoccupation et à une sensibilité croissante que les autorités ont mis en place cette réglementation.

Lire également