Des animaux pour un jardin sain

Comme tout bon jardinier, nous aimons récolter ce que nous semons. Pour cela, nous luttons chaque été contre limaces, pucerons, cochenilles et autres insectes nuisibles. Mais, il faut savoir que les  pesticides en tout genre ne font pas de différence et tuent tous les insectes existants. Certains animaux sont pourtant presque indispensables pour un jardin sain

Les animaux ont un rôle écologique

Oubliez votre pulvérisateur à pesticides et comptez plutôt sur la brigade des animaux utiles au jardin, qui vous permettront de maîtriser les insectes dérangeants. Beaucoup d’animaux, petits et grands, se régalent de ce que nos jardins leur offrent et l’environnement les en remercie. Petit tour d’horizon de ces animaux…écolo :

Les mammifères

Symbole du mal et du malheur, la chauve-souris subit, à tort, une bien mauvaise réputation ! C’est pourtant un insectivore vorace qui représente pour le jardin une alliée de poids contre les moustiques et les mouches. Elles dévorent des tonnes d’insectes chaque nuit. En effet, une seule chauve-souris brune peut facilement capturer 600 moustiques à l’heure !

  • La chauve souris est le seul mammifère doué du vol actif.

Par ailleurs, les jardiniers apprécient l’aide des hérissons dans le jardin puisqu’ils dévorent inlassablement les escargots, les araignées, les vers…et même les carcasses d’animaux et certains champignons ! En clair, ils se régalent de presque tout ce qui passent sous leur nez pointu, et qui nous est nuisible.

herisson

  • Le hérisson vit en moyenne 7 à 10 ans mais depuis quelques dizaines d’années, l’espérance de vie de ce petit animal sympathique se réduit avec l’affluence des voitures sur les routes.
  • le hérisson dispose d’une ouïe très fine et d’un odorat particulièrement bien développé.

Les oiseaux

Merles, étourneaux et moineaux se nourrissent de vers et d’insectes. Les moineaux piquent en plus les graines des mauvaises herbes. La mésange bleue, quant à elle, très commune dans nos jardins est un prédateur efficace contre les insectes l’été mais aussi l’hiver.

rouge gorgeD’autre part, les rouges-gorges, fervents défenseurs de leur territoire, se nourrissent essentiellement d’insectes, de larves, de vers, de mille-pattes, araignées, cloportes, chenilles, fourmis mais aussi de limaces et d’escargots…rien que ça !

Batraciens et reptiles

Les orvets (ou lézard sans pattes) est un ami du jardinier puisqu’il dévore toutes sortes d’invertébrés. Son menu préféré se compose d’escargots, de limaces, de vers de terre et autres lombrics, de chenilles, cloportes et larves diverses.

Agile et rapide, le lézard des murailles, très commun en Europe, se nourrit essentiellement d’insectes comme des mouches, des chenilles, mais aussi de grillons, de teignes, et autres vers de terre.

grenouille verteEnfin, n’oublions pas la grenouille verte, véritable attraction autour du bassin, est essentiellement insectivore et capture les insectes en bondissant à plus de 30 centimètres. Elle raffole des vers de terre, des escargots et des limaces.

  • L’ensemble des batraciens et reptiles de France sont strictement protégés.

Insectes et araignées

Les larves de coccinelles dévorent entre 200 et 600 pucerons pendant les quelques semaines de leur existence. Aussi à l’âge adulte, leur nourriture se compose principalement de pucerons et cochenilles.

coccinelleLes perce-oreilles, de leur côté, mangent de même une multitude d’insectes nuisibles. Les araignées sont de remarquables chasseurs d’insectes et ne doivent pas manquer dans le jardin. Quant au papillon, c’est un allié indispensable puisque c’est un pollinisateur de toutes les espèces : arbustes, fruitiers, herbacées….

Tous ces animaux sont prêts à vous aider à lutter contre les ennemis de vos cultures, il faut seulement rendre votre jardin attractif pour la faune en plantant une diversité élevée en plantes.

Une fine couche de mulch leur offre également un microclimat favorable. Mais pour pouvoir préserver cette faune dans le jardin, il faut éviter de faire usage de pesticides.

Lire également

Article rédigé par Elwina, juillet 2009