Winflo, la première éolienne flottante française

Rédigé par Annabelle, le 7 Jun 2013, à 16 h 58 min

La première éolienne flottante française, Winflo, est actuellement en cours de construction. Cette géante permettrait de rejoindre la Norvège et le Portugal sur ce nouveau marché qu’est l’éolien flottant.

L’énorme potentiel de l’éolien

eoliennes-offshore-ALe 1er janvier 2013, la puissance installée des éoliennes française atteignait 7 196 MW. L’année dernière, le parc éolien a couvert plus de 3 % de nos besoins en électricité. Petit à petit, l’éolien s’empare d’une portion importante des énergies renouvelables en France.

Nous évoquions l’année dernière le gigantesque appel d’offres du gouvernement consacré à l’éolien offshore. En effet, pour répondre aux exigences du Grenelle qui demande 23 % d’énergie renouvelable dans le mix énergétique français, l’Etat doit miser sur des filières prometteuses. L’une d’elle est l’éolien, énergie qui, malgré des soucis économiques, a tout de même le vent en poupe.

La filière prévoit, 19 000 MW d’électricité seront fournis par l’éolien terrestre, tandis que 6 000 MW le seront par l’éolien offshore.

Winflo-éoliennes-flottantes

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. enfin l eolien avance ;mais que c est long !! evidement il faut changer les mentalités et quand on lit certains commentaires on comprend qu il y a du travail;!!! on a l impression que les personnes qui accusent les eolienes de défigurer le paysage ou je ne sais quel argument en faveur des poissons préfèrent voir un beau chapeau de centale nucléaire c est plus propre

  2. Aller juste pour les mauvaises langues je poste en anonyme.
    Janrie on peut avoir un avis différent… je ne vois pas l’intérêt d’être cassant comme ça. Ce sont plutôt les gens intolérants qui me feraient dire pauvre France…
    Quand à ce que tu cites je trouve que ça n’a pas la même portée. J’ai beau réfléchir dessus… les éoliennes otn quand même une partie sous l’eau avec des câbles et les animaux ne vont pas tous dans le fond marin. Sans penser destruction je pense aux accidents qui auront forcément un impact par la suite.

    Je suis perplexe… y’a un côté qui me dérange… d’ailleurs il est parlé économie, technologie, industrie, énergétique pour les enjeux mais je ne vois pas le côté écologie mentionnée dans la synthèse.
    Certes c’est de l’électricité propre mais on peut pas se suffire des terrestres?
    Je vois déjà des baleines et autres se blesser avec les câbles. Ils ne sont déjà pas assez envahis avec les bateaux et leurs vibrations ainsi que leurs hélices blessantes, par les filets de pêches industriels… on ne parlera pas des sonars radios qui dévient leurs trajectoires avec leurs ultra sons et nous amène des animaux échoués régulièrement. Bref je suis donc perplexe, tant qu’on ne m’aura pas montré qu’il n’y a pas danger de ce côté là, que nous ne faisons pas plus de mal aux océans… j’aurais du mal avec cette idée. C’est comme aller sur Mars, on a déjà pas fait assez de dégâts sur la Terre il faut que l’Homme aille en faire ailleurs… même si c’est vrai les océans ça fait longtemps qu’on a déjà commencé à les détruire.

  3. Après la terre, maintenant les fonds marins! super! notre pauvre planète que va-t-elle devenir!

    • donc moins de nucléaire = notre super planète protégé des pollutions et des pronucléaire . entre parenthèse les éoliennes sont sur la mer et non au fond.
      les mêmes anti-tout étaient contre la tour eiffel les ponts
      il y a quelques siècles ils auraient été contre les moulins
      pauvre france et en plus anonyme

Moi aussi je donne mon avis