400.000 voitures électriques sur les routes : où ça ?

Rédigé par Mark, le 11 May 2014, à 12 h 30 min

On a à présent dépassé les 400.000 voitures électriques en circulation, mais où celles-ci roulent-elles le plus ? Bilan mondial.

Où roule-t-on le plus en électrique au monde ?

Le Centre de Recherche sur l’Energie solaire et l’hydrogène de Baden-Württemberg (ZSW) en Allemagne a réalisé une étude portant sur le parc automobile électrique mondial. Il a ainsi recensé 400.000 véhicules au début de l’année 2014. Si l’on possède des chiffres sur les ventes de voitures électriques et hybrides en France, il est toujours intéressant de comparer.

Si les ventes avaient progressé en France de manière importante en 2012 et 2013, cette augmentation dépasse largement les limites de l’hexagone. Ainsi, ce sont 200.000 voitures vendues sur l’année, doublant ainsi le parc électrique mondial.

Toyota-hybrides electriquesUne demande variable selon les pays

Les marchés leaders sont au Japon, aux Etats-Unis et en Chine, ou la demande est beaucoup plus forte qu’ailleurs. L’Allemagne se situe en septième position, devant la France, les Pays-Bas et la Norvège.

voitures électriques statistiques france monde 2014L’étude montre qu’il existe d’ailleurs une corrélation entre les pays producteurs et les ventes. Les pays ayant les programmes les plus avancés en matière de transport électrique sont aussi ceux où les marchés sont les plus actifs. Les voitures électriques qui se vendent le mieux sont japonaises et américaines et les batteries sont surtout issues d’Asie.

nissan-quick-charger-banIl y a aussi une corrélation évidente entre les programmes d’incitation à l’achat et le succès du marché. Cela a particulièrement favorisé des entreprises pionnières du secteur comme Nissan, General Motors et Toyota.

Toujours plus de recherche et développement

En parallèle, les recherches sur les batteries sont toujours plus poussées, et particulièrement rapides en Allemagne, par exemple. Néanmoins, de la même manière qu’en France, le marché reste timide notamment à cause des batteries (et des bornes)

Cela n’empêche pas les ventes de progresser puisque de 100.000 véhicules au début de l’année 2012 on est rapidement passé à 200.000 avant de dépasser les 400.000 au début de l’année 2014. Si la progression continuait ainsi, on atteindrait bientôt le million de voitures électriques en 2016. Il est d’ailleurs intéressant de noter que le parc mondial comporte plus de six millions de véhicules quand on inclut les motos, camions, bus et véhicules hybrides.

*

Je réagis

Lisez plus sur les voitures électriques :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Quand il n'écrit pas, Mark jardine ! Partageant son temps entre Dijon et Londres, il met au service ses compétences pour faire avancer le monde vers un...

12 commentaires Donnez votre avis
  1. oui ces bien mais ont peut pas achetez une voiture électrique totalement car il faut s’abonner pour les batteri.

  2. La voiture « toute électrique », est-ce vraiment la solution ?? Attention à ne pas cautionner le nucléaire. Pour l’instant l’hybride (Yaris) est tt à fait satisfaisante en attendant LA voiture tt électrique réellement propre

  3. Le gros pb pour la voiture électrique est le suivant : qd tt le monde aura sa voiture électrique, et rechargera, la nuit, après le travail e.g., sa voiture électrique, le réseau EDF va-til tenir le coup ? Je sais bien que l’électricité, en France, est à 80% d’origine nucléaire, et qu’une centrale nucléaire a une gde inertie, c-à-d qu’elle doit marcher au même rythme tout le temps, mais qd même ! Il faut savoir que EDF a déjà mis le pb entre les mains des ingénieurs de chez Siemens. D’autre part, la voiture hybride, ne me paraît intéressante, que si elle récupère de l’énergie, lors des descentes et des décélérations, pour la restituer lors des montées, et des accélérations ! Comme les F1 actuelles ! Sinon, elle ne peut que consommer davantage de carburant, qu’une voiture ayant un moteur thermique fonctionnant à l’essence ou au diésel ! C’est comme lorsqu’on met la clim en marche, sur une voiture ! Il n’y a pas de miracle : il est impossible de fabriquer un moteur qui crée de l’énergie, et l’énergie, c’est qq chose qui se conserve ! On ne peut que la transformer, d’une forme en une autre, ou la transporter d’un endroit à un autre, souvent sous forme électrique, et avec des pertes, en plus, ds les fils ! Plus le centre de consommation est loin du centre de production, plus il y a des pertes. Il suffit de compter le nb de coupures d’électricité, qu’il y a, par ex., en Bretagne, et de sautes de tension !
    Pour ce qui est de la voiture à hydrogène, c’est un peu le même pb : l’hydrogène n’existe pas à l’état libre, sur Terre : il faut donc le fabriquer ! Comment ? Dans l’industrie, actuellement, elle est obtenue par une réaction à haute température, et en présence d’un catalyseur approprié ( platine ou palladium), entre le méthane (le gaz naturel) et l’eau, qui sont 2 molécules riches en hydrogène, et qui pour l’instant ne coûtent pas chers. C’est aussi un résidu de l’industrie pétrolière. Mais, en aucun cas, contrairement, à ce que beaucoup de gens pensent, l’hydrogène n’est obtenu par électrolyse de l’eau ! L’électricité est une forme d’énergie qui coûte bien trop chère à obtenir ! Pour une centrale thermique chimique ou nucléaire, le rendement n’est que de 30% ! Le reste est perdu sous forme de chaleur, et c’est pour cela, qu’une telle centrale doit être installée au bord de la mer, ou d’un grand fleuve !
    Il faut savoir que la molécule d’eau est l’une des molécules les plus stables qui existent. Sa décomposition ne devient notable qu’à partir de 2000°C (on y a pensé ds certains réacteurs nucléaires !), et c’est pour ça qu’on ne peut la décomposer que par électrolyse, c-à-d, les grands moyens, et ceux qui croient, encore au moteur à eau, sont de doux rêveurs !

    • La voiture électrique n’est viable que si l’on réduit le poids des véhicules vers 500kg maxi, pour arriver à cet objectif la vitesse actuelle des véhicules doit être réduite fortement. Est-ce mentalement acceptable ??? Quand on voit que pour la F1 le principal reproche fait au nouveau règlement est le silence des bolides… Pas assez vendeur d’après eux… Alors 50km à l’heure maxi sur la route !!! Houlala ne tirez pas… Cela pourra-t-il être possible à notre époque de l’instantanéité qui a délaissé les lignes secondaires au bénéfice du TGV ? J’en doute. Pourtant le VE est, pour les déplacements, une solution d’avenir pour lequel des innovations ne manqueront pas d’apparaitre sur les batteries, les super condensateurs, la supraconductivité, Dans ce domaine, la marge de progression est réellement importante.

  4. Pour ma part en tant qu’agent d’une collecticité territoriale, je roule électrique. Ce qui est regrettable c’est que l’on peut pas changer de batterie lorsque l’on fait de la route. A savoir qu’en Israël tous les parcours sont jalonnés de garage rapide où l’on échange les batteries en quelques minutes. Bon faire 1000km demanderait 10 arrêts pour le bien de la planète je suis prêt à l’effort.

    • C’est vrai, cela se fait de façon automatique sans sortir du véhicule. Cela montre de la part de nos constructeurs la difficulté de penser un véhicule dans sa globalité en se mettant un peu à la place de l’utilisateur. C’est d’autant plus vrai que les jeunes générations n’ont pas le même attachement à l’automobile qui voient plutôt comme une grosse contrainte et non comme un outil de liberté.
      La galère commence dès à l’auto-école pour le passage du permis de conduire ect ect…Alors Messieurs les constructeurs, qui n’allez pas bien, repartez d’une feuille blanche et redéfinissez les vrais besoins de vos clients.

  5. D’ou sort-on le chiffre de 6 millions de véhicule ?

  6. Mouais !!! Et c’est quand qu’on lèvera le pied en ce qui concerne le diesel ??? Pas très réactive la France hein ? Depuis combien d’années les Japonais travaillent sur le tout électrique, pendant que l’on continuait à faire du diesel ? C’est vrai, j’oubliais, les constructeur français n’ont plus de sous… pour preuve, on commence à vendre notre industrie automobile aux Chinois (PSA), et ça n’est pas fini !

    • @ Johan – Oui, d’autant que le fabricants automobiles viennent de faire fort en sortant une nouvelle génération d’automobiles essence plus polluantes encore que les diesel ! rtbf.be/info/societe/detail_les-nouveaux-moteurs-a-essence-plus-polluants-que-ceux-au-diesel?id=8169343

    • mais les japonais ont fukushima

    • Je ne crois pas que ce soit un problème d’argent, car des sous il y en a. C’est un choix stratégique, encore que, les dirigeants nommés par les actionnaires ont-ils vraiment le choix d’investir dans la recherche qui ne produira ses fruits que dans dix ans quand des fonds de pension exigent tout de suite de bons dividendes pour ses adhérents qui sont souvent des retraités avec une espérance de vie de quelques années.

    • Après moi le déluge…

Moi aussi je donne mon avis