UE : niveaux de pollution inquiétants en ville

Rédigé par Alan, le 15 Oct 2013, à 14 h 55 min

Un nouveau rapport de l’AEE confirme que la pollution en ville est trop importante par rapport aux normes recommandées.

90 % des urbains trop exposés aux particules polluantes dans l’Union Européenne

On savait déjà que la pollution atmosphérique tue et que l’air européen est pollué. Oui, mais à quel point ?

L’Agence européenne de l’environnement (AEE) a publié en octobre 2013 un rapport portant sur le niveau de pollution aux particules en ville, dans l’Union Européenne.

L’ozone particulièrement en ligne de mire

Il en résulte que 88 % des personnes vivant en zone urbaine sont trop exposés aux particules fines, et particulièrement à l’ozone. Irritant pour les voies respiratoires et émis par les voitures et plus pollutionUsineencore les avions, l’ozone, concentré, entraîne des problèmes pulmonaires, en plus des dégâts engendrés sur l’environnement.

L’AEE alerte donc les citoyens et les législateurs, relevant des niveaux de pollution à l’ozone plus élevés que les niveaux recommandés par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), et ce pour presque 98 % de la population vivant en ville.

Un environnement malsain, et des conséquences sur la santé

De grandes parties de la population ne vivent pas dans un environnement sain“, déplore le directeur exécutif de l’AEE, Hans Bruyninckx. “L’Europe doit faire preuve d’ambition et aller plus loin que la législation qu’elle a mise en place“. L’Union Européenne est en effet bien moins stricte sur ces questions que l’OMS, malgré les risques encourus.

A terme, les particules polluantes pénètrent profondément dans le corps et entraînent anomalies lors de la grossesse, pathologies respiratoires et cardio-vasculaires. Selon l’étude, ces risques sont déjà présent à des niveaux inférieurs aux normes européennes et grimpent dès une faible augmentation du niveau de pollution par mètre carré.

*

Je réagis

A Lire sur la pollution atmosphérique

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est ça, remplaçons la voiture par le vélo, comme ça nous aurons de beaux poumons et des traumatismes crâniens… La majorité des cyclistes ne respectent ni le code de la route, ni les piétons. Bougez-vous le cul et mettez vos chaussures: la marche, il n’y a que ça de réellement écologique.

    • Ben oui, un piéton ça respire pas, t’as raison toi. Dans tous les cas, en ville quand niveau de pollution élevé : masque. Ca fait un peu épidémie de h1n1 mais c’est efficace, à pied ou en vélo. Après, pour la majorité des cyclistes… les incivilités il y en a partout, mais rien de plus con que de stigmatiser toute une population pour quelques comportements. Les piétons aussi se doivent de respecter le code de la route.

  2. c’est normal, on doit rouler à 30, des basses vitesses même sur les routes “express”, des ronds-points partout (ce qui est mauvais puisqu’on passe notre temps à faire des redémarrages) des feux en plus, donc de la pollution en plus puisque de l’attente en plus, les moteurs ne se décrassent plus puisqu’on ne peut pas piquer de pointe, les gens sont en sous ou sur régime….

    • Prenons le vélo le plus souvent possible. Oui on est aussi dans la pollution des voitures, mais pas beaucoup moins que ceux qui sont dans leur véhicule car les particules fines entrent dans les voitures. Et au moins on lance le mouvement. Plus il y a de vélos moins il y a de pollution ! Agir chacun à son niveau permet de se réapproprier notre vie. Comme le colibri de Pierre Rabhi !

Moi aussi je donne mon avis