La rénovation de l’habitat boostée par la loi sur la transition énergétique

Rédigé par Jacques Merran, le 13 Oct 2014, à 15 h 29 min

Mercredi 1er octobre 2014, Ségolène Royal présentait aux députés, en ouverture des débats à l’Assemblée nationale, le projet de loi de la transition énergétique pour la croissance verte. Elle s’est en particulier attardée sur le volet concernant le bâtiment et la construction et la rénovation énergétique du bâtiment. Jusqu’ici en mal de dispositifs d’accompagnements, ce dossier devrait bénéficier de la loi sur la transition énergétique sur le point d’être examinée à l’Assemblée pour avancer, ainsi que de la création du Passeport Efficacité énergétique imaginé par le think tank Shift Project.

La loi sur la transition énergétique : vers des habitats durables

Le Gouvernement prévoyait en 2012 de rénover 500.000 logements par an à l’horizon 2017 dans le cadre du plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH) (380.000 logements privés et 120.000 logements sociaux). Ambitieux, ou hors de portée ? Une étude de 2013 réalisée par le Plan bâtiment durable a dénombré 160.000 logements rénovés, alors qu’ils étaient 145.000 en 2012.

« On n’arrivera pas aux 500.000 en 2017. Néanmoins cet objectif reste atteignable par la suite si on se donne les moyens, dès la loi de transition énergétique, de renforcer les dispositifs d’incitation et de décentraliser fortement l’action auprès des régions et des agglomérations », expliquait le président du Plan bâtiment durable, Philippe Pelletier, à propos de cet objectif.

fleche-sous les eauxL’UFC Que Choisir avait pointé du doigt dans une autre enquête les dysfonctionnements des dispositifs d’accompagnement. Virginie Schwarz, directrice générale déléguée de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), s’était d’ailleurs prononcée sur le sujet : « Il faut réfléchir à la façon de renforcer le conseil et l’accompagnement des propriétaires », avait-elle admis.

Accélérer la rénovation des bâtiments

construction-ecologique-rt-2020-batiment-neuf-00-ban

Très récemment, Brice Maillié, chef de projet pour le think tank Shift Projet1, enfonçait le clou : « Pour espérer atteindre l’objectif de 500 000 rénovations par an fixé par le gouvernement, le déploiement d’outils performants doit accompagner la mise en place de mesures réglementaires ».

Dans cette optique, le think tank a publié, après un an de travail, son Passeport Efficacité énergétique ayant vocation à être expérimenté par plusieurs régions et grandes agglomérations dès octobre 2014. La sortie de ce passeport, dont Brice Maillié, chef de projet, souhaite qu’il soit intégré au cadre réglementaire, a pour objectif d’accélérer la rénovation des bâtiments.

brique-batiment-maison-renovation-habitat-durable-02

Grâce au portail internet sur lequel le think tank compte rendre disponibles des outils pédagogiques opérationnels à partir du 30 octobre, les ménages pourront bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation de leurs travaux via un audit avec une visite de 4 heures pour les préconisations de travaux, une proposition de plusieurs combinaisons de travaux à l’issue de cet audit suivie d’un échéancier, d’une projection de consommation, d’une estimation budgétaire et enfin la réalisation d’un devis par un professionnel qualifié RGE.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jacques Merran, consultant dans un cabinet spécialisé dans les diagnostics de performance énergétique.

7 commentaires Donnez votre avis
  1. La transition énergétique c’est d’abord dans l’esprit de gens qu’il faut la faire.

    Il faut bien gérer son chauffage, même sans tout un tas de gadgets fort chers qu’on veut nous vendre.
    Quant à « l’étanchéité », c’est bien joli, mais si on produit de la vapeur d’eau sans réfléchir, cuisine douches, il faut que le renouvellement soit suffisant.
    Le propriétaire d’une maison, en général fait attention, du moins la plupart du temps, il ne fait pas n’importe quoi sous prétexte de fausses économies.

    Quant à la location, mieux vaut ne pas mettre en location ces nouvelles maisons trop étanches, car d’après les experts, si on n’est pas très rigoureux, ces habitations ne tarderont pas à devenir insalubres… et quand ça n’appartient pas, généralement on s’en fout.

  2. bonsoir à tous !
    moi je suis assez sceptique avec leur super truc intelligent … tu parle encore un truc pour nous « espionner » à nos frais ! c’est bien de vouloir faire baisser nos factures mais qu’ils commencent par faire baisser les prix des kWh !!! et les taxes !! là on pourrait voir effectivement car nos consommations ne changent pas forcément et pourtant les factures, en effet, s’alourdissent dangereusement !!!
    et question travaux, je viens de voir à la 6 des maisons construitent en carton… comme la fameuse histoire des ptits cochons ! comme quoi …

  3. la première isolation c’est la toiture – ensuite pourquoi construit-on toujours en béton et pas en briques creuses ?

    De plus les normes ne s »appliquent pas aux contructions d’avant 1948 et peut être plus – sinon le style serait massacré –

  4. Le compteur intelligent? Ils veulent nous le faire payer alors que c’est intelligent pour les producteurs et distributeurs d’électricité.
    N’acceptez jamais qu’on vous le pose; ne signez pas! Sauf si le compteur intelligent est GRATUIT.

  5. 1/ est-ce que quelqu’un peut m’expliquer comment un compteur aussi « intelligent » soit-il peut e permettre d’économiser ? Le mien est sur le palier alors il peut bien m’indiquer tout ce qu’il veut, je ne vais pas « camper » devant lui ; et quand bien même il serait dans l’appartement, si je dois utiliser mes plaques pour faire mon repas, je ne vais pas y renoncer parce que j’ai trop dépensé ce jour-là pour x raisons … !!!
    2/ Il faudrait que les aides financières soient plus importantes ou concernent davantage de ménages car à 6000 € minimum la dépense pour une isolation peu auront envie de franchir le pas.

    • Bonjour,
      je ne m’y connais pas du tout, mais je pense que ce compteur permettrait d’adapter le débit en fonction de notre consommation, et ainsi mieux gérer le « stock ».

  6. bonjour, Et l’Elysée, c’est une vraie passoire énergétique, pas la moindre isolation, de très grands volumes, des plafonds à 3,50 m.
    Il ne faudrait pas qu’ils s’imaginent de rénover avec nos impôts, sinon on ne va pas y survivre.

    Et il n’y a pas que l’Elysée….

    Tout le monde est d’accord pour isoler pour réduire les dépenses, mais certains sont plus motivés que d’autres, et pensent que c’est la faute des autres s’ils consomment au lieu d’essayer de comprendre.

    L’isolation réduit les pertes énergétiques certes, mais ça ne chauffe pas. Il faudra bien toujours un peu de chauffage.

    Dans un immeuble isolé par l’extérieur (la meilleure isolation), il y a un « dégourdi » qui, tous les jours ouvre les fenêtres coulissantes de la cage d’escalier; et il commence à faire frais la nuit. Je ne sais pas pourquoi il fait ça, il n’y a pas d’odeur, même pas d’odeur de clope.

    Une locataire un peu bizarre ouvre la fenêtre de sa chambre toute la matinée, surtout quand il gèle, et j’ai mon appartement contre…

    Alors là, il faudrait que Ségolène s’en occupe car il n’ont pas compris que la première des isolations c’est de fermer portes et fenêtres…

    Ah ! on n’est pas sorti de l’auberge.

Moi aussi je donne mon avis